togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Pourquoi le FMI devrait verser plus de 70 millions de dollars au Niger ?

Pourquoi le FMI devrait verser plus de 70 millions de dollars au Niger ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a récemment annoncé avoir conclu un accord avec le gouvernement nigérien pour la révision de plusieurs programmes d’aide en cours. Ce partenariat ouvre la voie à un versement de plus de 70 millions de dollars, après approbation par le conseil d’administration du FMI dans les semaines à venir.

Cette aide financière intervient dans un contexte économique difficile pour le Niger, exacerbée par la fermeture de la frontière avec le Nigeria. Le Nigeria, principal partenaire commercial du Niger, a imposé des réformes économiques sous la présidence de Bola Ahmed Tinubu. Ces réformes, en place depuis mai, ont plongé le Nigeria dans une crise économique, entraînant une flambée des prix des denrées alimentaires au Niger.

Lire aussi : « Setal Sunu Réew » : En quoi consiste ce nouveau projet de Bassirou Diomaye Faye ?

Le nouvel accord du FMI comprend deux volets : la quatrième et cinquième revue du programme d’aide actuel, avec un déboursement de 26,1 millions de dollars, et la première revue dans le cadre du Fonds de résilience et de durabilité, permettant un versement supplémentaire de 45,3 millions de dollars. Ce dernier vise à financer la transition écologique et l’adaptation des pays émergents.

vis 0207202413334745

Le FMI a salué les efforts du Niger pour simplifier son code fiscal et gérer ses recettes pétrolières de manière à stabiliser le budget face aux fluctuations des prix du pétrole. La levée des sanctions imposées par la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) après le coup d’État de 2023 a également contribué à la reprise économique. En effet, après une croissance de seulement 2,4 % en 2023, le Niger devrait connaître une croissance de 10,6 % cette année, soutenue par le secteur pétrolier.

Toutefois, le FMI met en garde contre une possible détérioration de la situation sécuritaire, qui pourrait menacer cette reprise. Malgré les défis, le soutien continu du FMI et la reprise du financement par la Banque mondiale laissent entrevoir une amélioration pour l’économie nigérienne, essentielle pour le bien-être des populations locales.