togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Macron prévient qu’une « guerre civile » pourrait éclater en France

Macron prévient qu'une "guerre civile" pourrait éclater en France

Le président français Emmanuel Macron a émis un avertissement sévère lundi, affirmant qu’une victoire de l’extrême droite ou de la gauche radicale lors des élections anticipées prévues pour la fin du mois pourrait déclencher une « guerre civile« . Selon Macron, les politiques de La France Insoumise (LFI), parti d’extrême gauche, et du Rassemblement National (RN) de Marine Le Pen, parti d’extrême droite, contribuent à diviser la société et à exacerber les tensions entre les communautés.

Lors d’un entretien diffusé sur le podcast « Génération Do It Yourself », Macron a critiqué l’approche de l’extrême droite en matière de sécurité, affirmant qu’elle « réduit les gens à leur religion ou à leurs origines », ce qui pourrait mener à des conflits internes. Il a également accusé la gauche radicale, dirigée par Jean-Luc Mélenchon, d’encourager une division sociétale similaire pour gagner du soutien électoral, accentuant ainsi les risques de guerre civile.

Lire aussi : Rejoignez l’équipe de Djolof Chicken Emploi : Opportunités de Carrière au Sénégal

L’annonce des élections anticipées par Macron, fixées pour le 9 juin, a surpris le monde politique. Cette décision est intervenue après que sa coalition a subi une lourde défaite face au parti de Le Pen lors des élections au Parlement européen. Les prochains scrutins pourraient marquer un tournant, avec un nombre record de politiciens d’extrême droite potentiellement élus au Parlement.

Les derniers sondages montrent que le Rassemblement National pourrait obtenir 35% des voix au premier tour, surpassant une alliance de gauche, incluant La France Insoumise, créditée de 27%, et les centristes de Macron avec seulement 19%. Ces résultats laissent présager une répétition du succès de l’extrême droite lors des élections européennes.

Les alliés de Macron ont exprimé leur inquiétude quant aux conséquences économiques et sociales d’une montée en puissance des extrêmes. Le président a insisté sur les dangers que représentent ces partis, affirmant que leur victoire pourrait rendre la France « ingouvernable » et accroître le risque de « conflits et de guerre civile ».

En ces temps de troubles et de difficultés quotidiennes, Macron a exhorté les électeurs à ne pas céder aux solutions rapides proposées par les extrêmes, soulignant que « rejeter les autres ne sera jamais une solution ». Le président appelle à un retour à la raison et à la modération pour préserver la paix et la stabilité en France.