togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

le Real Madrid sacré champion pour la 15e fois en Ligue des Champions !

le Real Madrid sacré champion pour la 15e fois en Ligue des Champions !

Samedi soir, c’était une (très) grande soirée. Au cœur de Londres, Wembley accueillait la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et le Borussia Dortmund. Après une nouvelle campagne impressionnante, les Merengues visaient une quinzième Coupe des champions à ajouter à leur étourdissant palmarès.

 

le Real Madrid sacré champion pour la 15e fois en Ligue des Champions !

Face à eux, le Borussia Dortmund déjoue tous les pronostics cette saison en C1. Vainqueurs de leur groupe de la mort (avec le PSG, l’AC Milan et Newcastle), les Marsupiaux ont également réussi à éliminer le PSV Eindhoven en huitième de finale, avant de battre l’Atlético Madrid puis Paris en quart de finale et en demi-finale. Une finale plutôt surprenante, mais qui s’annonçait explosive, Edin Terzić et Carlo Ancelotti ayant logiquement décidé d’aligner leurs équipes types. D’entrée de jeu, le BVB se montre particulièrement incisif. Après une brève période d’observation, le club de la Ruhr se procurait la première occasion du match, mais la frappe de Julian Brandt était trop écrasée (14e).

Exposés défensivement malgré une nette maîtrise de la possession (65% en leur faveur), les Espagnols ont encore été mis en danger en défense. Karim Adeyemi se retrouve dans l’axe suite à une passe de Mats Hummels, et se retrouve en tête-à-tête avec Thibaut Courtois. Dribblant le gardien belge, le numéro 27 allemand se met en difficulté et voit Dani Carvajal bloquer sa tentative pour ouvrir le score (21e).

Ce premier avertissement ne suffisait pas à un Real en perte de vitesse, qui concédait deux autres grosses occasions par Füllkrug, qui touchait le poteau (23e), et un Adeyemi maladroit (28e). Avec un Mats Hummels impérial à la 44e minute, le Real Madrid n’a pas su trouver les armes offensives nécessaires et a regagné les vestiaires en perdant miraculeusement. Le Borussia Dortmund, quant à lui, ne pouvait que regretter son manque d’efficacité offensive.

Au retour des vestiaires, le Real Madrid revient avec de meilleures intentions. Plus entreprenants dans l’autre mi-temps, les Merengues répliquent sur coups de pied arrêtés. Si Gregor Kobel empêchait Toni Kroos de faire sa dernière apparition sous le maillot du Real Madrid d’un coup franc magistral (49e), Dani Carvajal voyait sa tête manquer de peu le cadre sur le corner qui suivait (50e). Intense en seconde période, le latéral droit espagnol se montrait encore menaçant quelques minutes plus tard avec une volée qui aurait pu faire mouche sans un arrêt du gardien suisse (57e).

Dans un match beaucoup plus équilibré, le Real Madrid passait clairement à la vitesse supérieure et se créait les meilleures occasions au fil des minutes. Et si Füllkrug mettait à nouveau Thibaut Courtois à l’épreuve d’une puissante tête plongeante (63e), les hommes de Carlo Ancelotti commençaient à se ruer vers la surface de Gregor Kobel.

Et ces nouvelles intentions ne tardent pas à être récompensées. Sur un corner tiré de la gauche par Toni Kroos, Dani Carvajal s’élève au premier poteau entre Füllkrug et Ryerson. Bien que n’étant pas forcément le plus grand joueur de l’équipe espagnole, le numéro 2 madrilène catapultait une tête imparable au fond des filets allemands (0-1, 74e).

le Real Madrid sacré champion pour la 15e fois en Ligue des Champions !

Le Real Madrid profite d’un BVB groggy pour chercher à faire le break. Et si Schlotterbeck (77e) puis Kobel (80e, 81e) ont retardé l’échéance, la Maison Blanche a fait le break. Vinícius Júnior se retrouve dans la surface après un beau travail de Bellingham, et ne laisse aucune chance à Kobel dans la surface de réparation (0-2, 83e). Et alors que Niclas Füllkrug pensait avoir réduit le score, il était rattrapé par la brigade pour une position de hors-jeu (86e). En mode diesel ce soir, le Real Madrid a su faire le dos rond et piquer au bon moment pour remporter la 15e Ligue des champions de son histoire. Le Borussia Dortmund, quant à lui, peut nourrir des regrets.

Dominateurs en première mi-temps, les Marsupiaux n’ont jamais pu concrétiser leur domination et se sont complètement effondrés lorsque leurs adversaires ont haussé leur niveau de jeu. Pour son dernier match sous les couleurs de son club, Toni Kroos a réalisé une performance remarquable en remportant la sixième Ligue des champions de sa carrière.

LIRE AUSSIDortmund – Real Madrid : Dani Carvajal marque le 1ᵉʳ but de la finale (vidéo)