togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

La visite officielle de Brice Oligui Nguema en France : Un tournant pour le Gabon

La visite officielle de Brice Oligui Nguema en France : Un tournant pour le Gabon

 

Du 28 mai au 2 juin, le président gabonais Brice Clotaire Oligui Nguema effectuera son premier voyage officiel en France, accompagné de plusieurs ministres, dont celui de l’Économie. Cette visite de travail, marquée par une rencontre avec le président Emmanuel Macron à l’Élysée, se focalisera sur les relations bilatérales et des sujets d’intérêt commun tels que le climat, les forêts et la transition gabonaise. Libreville souhaite se différencier des pays sahéliens ayant connu des coups d’État et des tensions avec la France, en soulignant que la transition gabonaise vise une relation normale et stable avec Paris.

Lire aussi : RDC : Vital Kamerhe élu président de l’Assemblée Nationale

La relation franco-gabonaise a connu des hauts et des bas, notamment sous l’ancien président Ali Bongo, et Libreville avait pris des distances en rejoignant le Commonwealth il y a deux ans. Cependant, le putsch d’août dernier n’a pas aggravé cette situation ; au contraire, les liens sont restés étroits. Le lendemain du putsch, Oligui Nguema a rencontré l’ambassadeur français et le chef de la DGSE, et la transition a rétabli les signaux de France 24 et RFI, interrompus par le régime précédent.

 

FB IMG 1715705339207

Lors de cette visite, le président gabonais participera également au forum économique Gabon-France les 29 et 30 mai. Cet événement vise à rassurer les investisseurs et à promouvoir les opportunités économiques du Gabon. Le Dialogue national gabonais, terminé le 30 avril, avait recommandé une préférence nationale dans l’économie, mais les autorités gabonaises insistent sur leur ouverture aux entrepreneurs étrangers, en respectant les engagements internationaux.

Brice Oligui Nguema rencontrera la diaspora gabonaise le 1er juin, puis participera aux commémorations de la bataille d’Airaines dans la Somme le lendemain, avant de retourner au Gabon. Ce voyage pourrait renforcer la position du Gabon sur la scène internationale et solidifier ses relations avec la France, un partenaire clé dans cette période de transition.