togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Mali : La CPI émet un mandat d’arrêt international contre Iyad Ag Ghaly

Mali : La CPI émet un mandat d'arrêt international contre Iyad Ag Ghaly

La Cour pénale internationale (CPI) a émis un mandat d’arrêt international contre Iyad Ag Ghaly, chef du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, affilié à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). Accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, Ag Ghaly est suspecté d’avoir commis ces actes au nord du Mali entre janvier 2012 et janvier 2013.

Iyad Ag Ghaly, également connu sous le nom d’Abou Fadl, est né dans la région de Kidal, au Mali, et appartient à la tribu touarègue des Ifoghas. En tant que leader d’Ansar Dine, il aurait contrôlé Tombouctou en collaboration avec AQMI durant les faits incriminés. Les accusations portées contre lui incluent des meurtres de soldats hors de combat à Aguelhoc, ainsi que des viols, esclavages sexuels, et autres formes de violence sexuelle.

Lire aussi : Désunion persistante de l’opposition en RDC : Le choix du porte-parole en suspens

La CPI a indiqué que le mandat d’arrêt, initialement délivré sous scellés le 18 juillet 2017 à la demande du procureur, est maintenant rendu public. Cette action vise à solliciter la coopération des autorités compétentes de tout État pertinent pour l’arrestation et la remise d’Iyad Ag Ghaly.

WhatsApp Image 2024 06 22 at 17.50.14

Les charges de crimes contre l’humanité comprennent l’emprisonnement, la privation grave de liberté physique, le viol, l’esclavage sexuel, ainsi que des persécutions religieuses et sexistes, en particulier contre les femmes et les jeunes filles. Ces crimes auraient été commis principalement à Tombouctou entre janvier 2012 et janvier 2013, et spécifiquement pour les meurtres de soldats, à Aguelhoc le 24 janvier 2012.

La CPI précise qu’Iyad Ag Ghaly serait responsable de ces crimes pour les avoir commis directement, ou pour les avoir ordonnés, encouragés, aidés, ou contribué de toute autre manière, notamment en tant que chef militaire.

Ce mandat marque une étape significative dans la lutte contre l’impunité pour les crimes graves commis au Mali et souligne l’engagement de la CPI à poursuivre les responsables de violations des droits de l’homme. La coopération internationale sera cruciale pour l’arrestation et la mise en jugement d’Iyad Ag Ghaly.