togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Kenya : #EngageThePresident, le live de William Ruto pour échanger avec la population

EngageThePresident

Embourbé dans une crise sociale marquée par des émeutes et des morts, le président William Ruto est visé depuis peu par des appels à la démission. Pour y faire face, le dirigeant kényan a fait le choix du dialogue avec l’initiative #EngageThePresident qui semble plutôt originale. Il s’est donné justement un moment pour échanger avec les internautes via X.

Un Space #EngageThePresident

Les Spaces, ces salons audio à la sauce X (ex-Twitter) n’ont plus leur cote d’antan, mais ils pourraient bien aider le président kényan à renouer le dialogue avec son peuple. C’est le canal qu’a choisi effectivement William Ruto pour échanger le 5 juillet 2024 avec les kényans.

Durant 3 heures, une conférence audio publique a eu lieu sur le réseau social X et au cours de celle-ci, les participants étaient autorisés à poser directement des questions au président. Autant dire que l’initiative portée par le hashtag #EngageThePresident a été un succès, car 6,7 millions de participants ont été enregistrés.

Lire aussi : Kenya/#Rutomustgo : Poussé à la démission, le président William Ruto répond

Se rapprocher pour apaiser

L’approche inédite #EngageThePresident a clairement pour but d’apaiser les tensions chez les jeunes qui sont à la base du mouvement de contestation ayant secoué le pays ces dernières semaines. Notons aussi que c’est de ce réseau social que sont partis les appels à la démission portés par le slogan #RutoMustGo.

Cet hashtag né après les manifestations meurtrières du 25 juin 2024 à Nairobi a donc pour réponse #EngageThePresident et au cours de son Space, le président est également revenu sur ce sujet.

Il a communiqué notamment sur le bilan de la répression policière qui selon lui, serait de 25 morts au lieu des 40 annoncés dans certains médias. De plus William Ruto promettait encore une fois une enquête contre les violences policières ayant entrainé des morts.

Lire aussi : Crise budgétaire au Kenya : William Ruto annonce des mesures strictes 

Le président kényan a expliqué par ailleurs les réductions budgétaires qui font partie des solutions envisagées pour pallier la hausse des taxes désormais abandonnée. Il a confié que ces mesures prendraient la forme d’une réduction du nombre de conseillers et de la suppression de certains budgets étatiques entre autres. Les bureaux de la première dame largement critiqués devraient également faire l’objet d’une suppression.