togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Nicolas Sarkozy aurait-il financé illégalement sa campagne ? Un nouveau « témoin » appelé à la barre

Nicolas Sarkozy aurait-il financé illégalement sa campagne ? Un nouveau "témoin" appelé à la barre

Carla Bruni-Sarkozy, l’épouse de l’ancien président français Nicolas Sarkozy, sera à nouveau convoquée à une audience judiciaire dans l’affaire du financement de la campagne électorale de 2007 de son mari. Selon l’AFP,cette affaire implique des fonds fournis par Mouammar Kadhafi, le dictateur libyen tué en 2011.

Nicolas Sarkozy, président de la France de 2007 à 2012, est accusé d’avoir financé sa campagne électorale avec une somme de 50 millions d’euros reçue de Kadhafi. Cette commission aurait été obtenue dans le cadre d’un contrat par lequel la France a vendu du matériel de contrôle Internet à la Libye. Le procès de Sarkozy, qui doit se tenir au début de l’année prochaine, porte sur des accusations de détournement de fonds, de corruption passive et de financement illégal de campagne.

Lire aussi : Sénégal : Aminata Touré demande la dissolution immédiate de l’Assemblée nationale

Carla Bruni-Sarkozy pourrait être inculpée de plusieurs chefs d’accusation, notamment pour recel d’influence de témoins ou d’association pour commettre des délits en bande organisée. Elle est également soupçonnée de tentative de corruption du personnel judiciaire au Liban, où s’est réfugié le témoin clé de l’affaire, Ziad Takieddine. Lors de cet interrogatoire, dont la date n’a pas encore été fixée, Carla Bruni-Sarkozy pourrait ressortir en tant qu’accusée ou avec le statut plus favorable de témoin assisté. Elle a déjà été interrogée à deux reprises par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et la délinquance financière et fiscale (OLCCIFF).

L’enquête vise à élucider les rôles de plus d’une dizaine de personnes dans l’entourage de Sarkozy, dont l’intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine. Fin 2020, Takieddine a rétracté ses déclarations incriminant Sarkozy, affirmant dans un entretien avec la patronne de l’agence BestImage, « Mimi » Marchand, qu’il n’avait pas participé au financement de la campagne de Sarkozy.

Récemment, de nouveaux éléments ont révélé que Carla Bruni-Sarkozy utilisait une ligne téléphonique secrète pour recevoir des messages de « Mimi » Marchand, elle aussi soupçonnée d’être impliquée dans l’affaire. Le procureur en charge estime que cette ligne téléphonique pourrait avoir été utilisée pour orchestrer la rétractation de Takieddine, principal accusateur dans l’affaire des fonds libyens.

Cette convocation marque un nouveau tournant dans cette affaire complexe, illustrant les enjeux judiciaires et politiques entourant l’ancien couple présidentiel.