togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

La coopération Russie-Chine est à sa « meilleure période », d’après Poutine

La rencontre entre les présidents russe et chinois au Kazakhstan, a fortifié les liens entre Moscou et Pékin. Au cours du sommet annuel de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) au Kazakhstan, les dirigeants russe et chinois se sont rencontrés pour la deuxième fois en quelques mois. Leur dernière rencontre remonte au mois de mai à Pékin.

La rencontre entre les présidents russe et chinois au Kazakhstan, a fortifié les liens entre Moscou et Pékin. Au cours du sommet annuel de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) au Kazakhstan, les dirigeants russe et chinois se sont rencontrés pour la deuxième fois en quelques mois. Leur dernière rencontre remonte au mois de mai à Pékin.

Ils ont plaidé jeudi en Asie centrale pour un ordre mondial « multipolaire », contrant l’unilatéralisme américain qu’ils dénoncent, lors d’un sommet réunissant plusieurs pays aux relations tendues avec l’Occident.

D’après Vladimir Poutine, les deux pays « connaissent la meilleure période de leur histoire ». « Les relations russo-chinoises de partenariat global et d’interaction stratégique connaissent la meilleure période de leur histoire. Elles reposent sur les principes d’égalité, de bénéfice mutuel et de respect de la souveraineté de chacun. Notre coopération n’est dirigée contre personne. Nous ne créons pas de blocs ou d’alliances, nous agissons simplement dans l’intérêt de nos peuples », a déclaré Poutine.

Mise en place en 2001 par la Chine et la Russie, l’Organisation de coopération de Shanghai traite des problèmes de sécurité en Asie centrale et dans l’ensemble de la région. En dehors des deux pays fondateurs, les pays membres de l’OCS sont l’Iran, l’Inde, le Pakistan, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan.

Les États observateurs et les partenaires du dialogue sont la Turquie, l’Arabie saoudite et l’Égypte.

Lire aussi : Le Mali et la Russie signent des mémorandums sur le nucléaire