togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

La RDC bientôt premier producteur mondial de cuivre

premier producteur mondial de cuivre

Alors que les revenus d’exportation de la RDC dépendent déjà grandement du cuivre, sa position pourrait s’améliorer davantage dans les prochaines décennies. Il est en effet possible que le pays se hisse au rang de premier producteur mondial de cuivre. Ces prévisions sont d’autant plus pertinentes lorsqu’on sait que 65% des réserves de cuivre identifiées dans le monde en 2023 sont nichées dans les sous-sols congolais.

Selon un récent rapport de S&P Global Market Intelligence, 65 % des nouvelles réserves de cuivre identifiées dans le monde en 2023 sont situées en République démocratique du Congo (RDC). Cela à la faveur des travaux de forage entrepris par la société Ivanhoe Mines Limited qui avait découvert en novembre 2023, 4,96 millions de tonnes de cuivre sur un de ses gisements dans le pays. Et pour cette même année, seulement 7,6 millions de tonnes de nouvelles réserves de cuivre avaient été identifiées dans le monde.

Lire aussi : Paul Kagame critique Félix Tshisekedi et aborde les relations Rwanda-RDC

Ces performances placent la RDC en bonne position pour devenir prochainement le premier producteur mondial de cuivre, mais la tendance globale du marché renforce aussi cette possibilité. En effet, le volume de réserves de cuivre identifiées en 2023 est le plus faible depuis 2019. De plus l’offre mondiale de cette matière est actuellement nettement inférieure à la demande et la tendance pourrait se poursuivre jusqu’en 2050 selon l’Agence internationale de l’Énergie.

Mais si les nouvelles identifications profitent à la RDC, c’est aussi en raison de la baisse de nouvelles identifications sur les réserves d’Amérique Latine. L’ensemble de ces facteurs pourrait donc contribuer à faire de la RDC le premier producteur mondial de cuivre brut, une place occupée actuellement le Chili.

Lire aussi :RDC contre Apple : Tout savoir sur ce bras de fer qui risque de finir en justice

Notons également que les opérations de forage d’Ivanhoe Mines Limited se poursuivent depuis Janvier 2024 dans ce pays où le cuivre constitue déjà une matière d’exportation principale avec le cobalt et le zinc. Mais même si les prévisions semblent encourageantes pour la RDC, seule une bonne gestion de la rente minière permettra de maximiser les profits et l’évolution des prix mondiaux sera un indicateur essentiel.

Source: Agence Ecofin