togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Suspension de l’exploitation des terrains publics et privés au Niger

Suspension de l'exploitation des terrains publics et privés au Niger

Le lundi 1er juillet, le Général Abdourahamane Tiani, président de la transition au Niger, a pris une décision majeure en annonçant la suspension immédiate de l’exploitation de tous les terrains relevant du domaine public et privé de l’État. Cette mesure vise à réviser et à renforcer les politiques de gestion foncière à travers le pays, marquant un tournant significatif dans la gouvernance foncière nigérienne.

Selon une ordonnance publiée par le Secrétariat général du gouvernement, il est désormais interdit aux autorités administratives et coutumières de délivrer des attestations de détention coutumière. Cette interdiction restera en vigueur jusqu’à l’adoption d’une nouvelle législation sur le foncier. Le document précise que cette suspension concerne tous les terrains relevant du domaine public et privé de l’État, visant à répondre aux préoccupations croissantes concernant la gestion et l’utilisation des ressources foncières nationales.

Lire aussi : Le Président Tchadien Mahamat Idriss Déby sous enquête en France pour biens mal acquis

Cette initiative intervient après une évaluation approfondie des pratiques actuelles et des défis rencontrés dans la gestion des terrains. Elle reflète une volonté de corriger les dysfonctionnements et de prévenir les abus qui ont marqué la gestion foncière au Niger. La décision s’inscrit dans un effort plus large du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, qui multiplie depuis juillet 2023 les actions pour garantir l’intégrité et la souveraineté du pays.

RDJYKUZSSVF7LI5KW6QAXYALUQ scaled

Le conservateur de la propriété foncière et du droit foncier du Niger a été exhorté à redoubler de vigilance pour éviter toute tentative de contournement de la nouvelle réglementation. Plusieurs ministres, dont ceux de l’Intérieur, de la sécurité publique, de la justice et de l’urbanisme, ont été chargés de veiller à l’application stricte de cette mesure.

Cette suspension marque un changement notable dans la politique foncière nationale, démontrant l’engagement du gouvernement de transition à garantir une gestion responsable et durable des ressources foncières du Niger. En suspendant l’exploitation des terrains et en interdisant la délivrance de nouveaux titres de détention coutumière, le gouvernement vise à instaurer un cadre plus transparent et efficace pour la gestion des terres, crucial pour le développement économique et social du pays.

Cette réforme foncière ambitieuse pourrait également servir de modèle pour d’autres pays confrontés à des défis similaires, soulignant l’importance de la gestion responsable des ressources foncières pour la stabilité et la prospérité nationales.