togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

zelensky critique ouvertement Biden

zelensky critique ouvertement Biden

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exprimé sa frustration face à la réticence du président américain Joe Biden à autoriser l’utilisation d’armes occidentales contre des cibles situées en Russie. Dans une interview au Guardian, Zelensky a accusé cette réserve de permettre aux forces russes de se moquer de l’Ukraine et de « chasser » les civils ukrainiens.

Récemment, les États-Unis ont fait un geste symbolique en autorisant l’armée ukrainienne à utiliser certaines armes américaines pour défendre Kharkiv, une ville frontalière. Cependant, Zelensky estime que cette mesure est insuffisante. Il a insisté sur le besoin crucial pour l’Ukraine d’utiliser des armes à longue portée, capables de frapper profondément en territoire russe, une demande que la Maison Blanche refuse de satisfaire. Zelensky a souligné que les États-Unis doivent « croire davantage en nous » pour permettre à l’Ukraine de se défendre efficacement.

Lire aussi : Bénin : La frontière avec le Niger toujours fermée, Patrice Talon exprime son désarroi

Le refus des États-Unis d’approuver l’utilisation d’armes à longue portée dissuade également d’autres alliés de fournir ce type d’armement à l’Ukraine. Zelensky a insisté sur le fait que sans cette capacité, les forces russes continuent de tuer des civils en toute impunité. « Ils ne comprennent rien d’autre que la force », a-t-il affirmé, ajoutant que pour les Russes, attaquer l’Ukraine revient à « chasser l’homme ».

Dans l’interview, Zelensky a aussi révélé qu’il avait demandé à l’ancien Premier ministre britannique Boris Johnson de faire pression sur Donald Trump pour obtenir un soutien crucial du Congrès américain. La demande d’aide de 61 milliards de dollars à l’Ukraine a rencontré une forte opposition de la part des Républicains de droite.

e7945b2 147735231 042119

Zelensky a de plus critiqué le manque de nouvelles armes américaines, affirmant que les livraisons actuelles ne suffisent pas à équiper les brigades ukrainiennes dans le nord-est du pays, où les forces russes progressent. Il a exprimé son désir d’utiliser des missiles Storm Shadow fabriqués au Royaume-Uni, mais a indiqué que Londres attendait un feu vert des États-Unis pour une utilisation à 100 %.

Malgré cela, Zelensky a reçu le soutien de plusieurs pays européens, y compris la France. Le président Emmanuel Macron a déclaré que l’Ukraine pourrait utiliser des missiles français Scalp à longue portée contre des cibles militaires russes, marquant une étape importante dans le soutien occidental à l’Ukraine.