togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Adama Bictogo propose des solutions pour apaiser les crises régionales

Adama Bictogo propose des solutions pour apaiser les crises régionales

Adama Bictogo, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, a exprimé une préoccupation croissante face aux crises qui secouent plusieurs pays de la sous-région. En visite au Canada pour la 49ème session de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) du 4 au 8 juillet 2024, il a utilisé cette plateforme internationale pour proposer des solutions concrètes visant à apaiser ces tensions régionales.

Lire aussi : Refus des Taliban de reconnaître les sportives Afghanes aux JO de 2024

Lors d’une réunion du bureau de l’APF le 5 juillet 2024, Bictogo a suggéré la création d’un groupe de haut niveau composé des présidents des parlements de l’APF. Ce groupe aurait pour mission de « mener des actions de bons offices dans les pays en crise de l’espace communautaire, tels que le Mali, le Burkina Faso, le Niger et la Guinée, afin de contribuer à la résolution des crises dans ces pays ». Cette proposition audacieuse a été unanimement approuvée par les présidents d’Assemblées nationales membres du Bureau, qui ont décidé de l’inscrire dans le relevé de décision de la réunion pour garantir sa mise en œuvre future.

1720252517 20207

À la suite de cette réunion, Adama Bictogo a eu des discussions avec des figures politiques influentes telles qu’Hilarion Etong Ndzong, premier vice-président de l’Assemblée nationale du Cameroun et futur président de l’APF, ainsi que Louis Gbèhounou Vlavonou, président de l’Assemblée nationale du Bénin. Ces rencontres ont permis de renforcer les liens entre les différents parlements et de discuter des moyens concrets pour mettre en œuvre le plan proposé par Bictogo.

En proposant cette initiative, Adama Bictogo montre un engagement fort pour la stabilité et la paix dans la sous-région, soulignant l’importance de la collaboration parlementaire dans la résolution des crises politiques. Cette démarche reflète également la volonté de la Côte d’Ivoire de jouer un rôle actif et constructif au sein de l’APF, contribuant ainsi à la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance dans les pays francophones en crise.