togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Espagne – France : Les compositions probables pour la demi-finale de l’Euro 2024 !

Espagne - France : Les compositions probables pour la demi-finale de l'Euro 2024 !

Le premier finaliste de l’Euro 2024 sera connu ce mardi soir à l’issue du duel entre l’Espagne et la France. Luis de la Fuente devra faire quelques changements par rapport à son équipe habituelle pour ce match. Une opposition de styles entre le jeu flamboyant de la Roja de Luis de la Fuente et le pragmatisme des Bleus de Didier Deschamps.

Pour ce duel, l’Espagne débutera quelque peu déformée avec la perte de Pedri sur blessure et deux suspensions, celles de Robin Le Normand et Dani Carvajal.

Compositions probables Espagne – France

Espagne - France : Les compositions probables pour la demi-finale de l'Euro 2024 !

Espagne : Unai Simón – Jesus Navas, Nacho, Laporte, Cucurella – Olmo, Rodri, Fabián Ruiz – Lamine Yamal, Morata (cap), Williams

France : Maignan – Koundé, Upamecano, Saliba, T. Hernandez – Kanté, Griezmann (ou Dembele), Tchouameni, Rabiot – Kolo Muani, Mbappé (cap)

Analyse du match de demi-finale de l’Euro 2024

L’équipe de France s’est souvent construit des grandes histoires dans l’adversité, et c’est peut-être pour cette raison que basculer dans la partie de tableau la plus difficile était finalement une bonne nouvelle. Après la Belgique et le Portugal, c’est au tour de l’Espagne de se présenter sur le chemin des Bleus. La sélection tricolore sait ce qui la sépare d’une deuxième finale à Berlin, après le Mondial 2006, à une époque où la Roja avait voulu envoyer Zidane à la retraite.

Dans les matchs qui comptent, la France perd rarement contre son voisin pyrénéen, qui compte un succès en tournoi majeur (le 2-0 en quarts de l’Euro 2012) contre trois revers marquants (la finale de 1984, la demie de l’édition 2000 et donc le 3-1 de l’été 2006). Au présent, on a vu un rapport de force s’installer ces derniers jours et une opposition de styles se dessiner depuis le début de la compétition.

Les méchants contre les gentils

Le bien contre le mal, en quelque sorte. Les gentils contre les méchants. Le beau contre le moche. En l’absence de Kylian Mbappé, qui avait assuré la tâche médiatique avant le huitième et le quart, Adrien Rabiot s’y est collé. Le milieu de terrain de retour de suspension a dit des choses et il a posé le cadre de la rencontre à venir :

« On est tous unanimes pour dire que c’est l’équipe qui joue le mieux sur ce tournoi. […] Elle est complète, elle a ses forces, peut-être ses faiblesses aussi. On est confiants, on sait ce qu’il faut faire. C’est une équipe qu’il faut bouger, ceux qui les ont affrontés ont beaucoup laissé jouer. Puis, on sait que lorsqu’on joue l’équipe de France, les équipes ont tendance à dénaturer leur jeu. » 

En résumé, la Roja va tomber sur un os et une sélection qui fait déjouer les autres plus qu’elle ne joue. Le profil idoine pour enquiquiner les techniciens espagnols. Comme Lamine Yamal, meilleur passeur de l’Euro (3 offrandes) du haut de ses 16 ans et qui a reçu un message du même Rabiot. « C’est toujours compliqué de gérer une demi-finale, a glissé le BianconeroC’est à nous de lui mettre la pression, ne pas le laisser dans le confort. Pour pouvoir jouer une finale d’Euro, il faudra qu’il fasse bien plus. »

LIRE AUSSIEuro 2024 / Espagne – France : les joueurs absents pour ce choc !