togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Amadou Ba annonce une grande nouvelle sur sa carrière politique

Amadou Ba annonce une grande nouvelle sur sa carrière politique

La scène politique sénégalaise est en ébullition alors que l’ancien Premier ministre et candidat malheureux à la présidentielle du 24 mars, Amadou Ba, prépare une annonce cruciale concernant son avenir politique. Selon le journal L’AS et l’ancien parlementaire Cheikh Oumar Sy, Amadou Ba a pris la décision de rester dans l’opposition, ce qui implique son départ de l’Alliance pour la République (APR).

Cheikh Oumar Sy, invité de l’émission pulaar « Fandu » sur la chaîne L’AS TV, affirme qu’Amadou Ba n’a plus de futur au sein de l’APR. « Il va quitter l’APR pour assumer sa posture d’opposant », déclare Sy. Selon lui, Amadou Ba pourrait rallier de nombreuses formations politiques de la coalition Benno Bokk Yakaar et une bonne partie de l’opposition sous son leadership.

Lire aussi : La Mauritanie a réellement l’intention d’attaquer le Mali ?

Cette stratégie vise à préparer les prochaines élections législatives, où Amadou Ba entend jouer un rôle central en tant que chef de l’opposition. Cette nouvelle direction politique pourrait redéfinir le paysage politique sénégalais, avec des implications majeures pour les alliances et les forces en présence.

13780040463 8c3bbaeef7 k e1701869170266 1200x800 1

Le député de la douzième législature (2012-2017) croit fermement en la capacité d’Amadou Ba à unifier l’opposition et à attirer des formations politiques désillusionnées par l’APR. Cette réorientation vers l’opposition marque une étape significative dans la carrière politique d’Amadou Ba et pose les jalons pour une reconfiguration des alliances politiques au Sénégal.

En conclusion, l’avenir politique d’Amadou Ba semble se dessiner loin de l’APR, avec une ambition claire de devenir une figure centrale de l’opposition. Sa capacité à rassembler et à diriger des forces politiques diverses sera déterminante pour les prochains scrutins législatifs, et pourrait bien redéfinir les dynamiques politiques au Sénégal.