togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Bassirou Diomaye Faye : Bilan contrasté après 100 jours à la tête du Sénégal

Bassirou Diomaye Faye : Bilan contrasté après 100 jours à la tête du Sénégal

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye, investi le 2 avril 2024, a conclu ses 100 premiers jours au pouvoir avec un bilan contrasté. Porté au pouvoir par une large majorité grâce au programme ambitieux du parti Pastef, il suscite à la fois espoir et critiques parmi la population sénégalaise.

L’un des gestes marquants de son début de mandat a été la réduction des prix de produits de première nécessité, tels que le pain, l’huile et le sucre, mise en œuvre en juin. Cette mesure a été largement saluée par les Sénégalais, répondant à une demande urgente de baisse du coût de la vie.

En matière de gouvernance, Faye a lancé plusieurs audits dans les secteurs clés tels que le pétrole, le gaz, les mines, et les comptes publics des ministères. Les audits des chantiers publics maritimes sont suspendus pour garantir leur conformité. Cependant, les résultats de ces enquêtes se font attendre.

Lire aussi : Neil Armstrong est bel le premier homme à marcher sur la lune et c’est la Russie qui le confirme

Le président a aussi pris des initiatives dans le domaine de la justice, organisant des assises générant une dizaine de recommandations. Toutefois, des projets importants accusent des retards, notamment le projet de loi sur la protection des lanceurs d’alerte et la création d’une commission pour indemniser les victimes des manifestations entre 2021 et 2024.

Diomaye Faye 1 1024x683 3

Des critiques ont émergé concernant certaines nominations administratives sans appels à candidature, suscitant des mécontentements parmi les observateurs politiques. Sur le plan diplomatique, Faye a montré un engagement fort envers l’intégration régionale, transformant le ministère des Affaires étrangères en ministère de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères. Il a également joué un rôle actif au sein de la CEDEAO et a été désigné facilitateur dans les discussions avec la Confédération des États du Sahel (CES).

Lors de son premier déplacement en Europe, Faye a rencontré Emmanuel Macron en France pour discuter des relations franco-sénégalaises, illustrant un effort pour redéfinir ces relations avec l’ancienne puissance coloniale.

Les impressions des Sénégalais sont partagées. Certains, comme Wilfried, expriment un soutien enthousiaste et voient dans les actions de Faye un signe d’espoir pour la jeunesse. D’autres, comme Abdoulaye, restent réservés et estiment que les véritables changements nécessitent plus de temps. Des voix sceptiques, comme celle d’une commerçante souhaitant rester anonyme, doutent des capacités de Faye et de son Premier ministre Ousmane Sonko à réaliser les attentes des populations.

Les 100 premiers jours de Bassirou Diomaye Faye ont été marqués par des actions significatives mais aussi par des défis de taille. La population semble prête à lui accorder le temps nécessaire pour concrétiser ses promesses de changement.