togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Bassirou Diomaye Faye cash sur la formation du gouvernement : « J’ai appelé Karim Wade mais.. »

Bassirou Diomaye Faye cash sur la formation du gouvernement : « J’ai appelé Karim Wade mais.. »

Dans une récente publication du journal « L’Indépendant », une révélation intrigante a été faite concernant le président Bassirou Diomaye Faye. Il aurait en effet consulté Karim Wade, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, malgré l’absence du Parti démocratique sénégalais (PDS) dans la composition du nouveau gouvernement.

Cette démarche étonnante fait suite à un soutien sans condition du PDS à Bassirou Diomaye Faye lors de la dernière élection présidentielle. Ce soutien visait à contrer la mouvance présidentielle de l’époque. Bien que le PDS ne fasse pas partie du gouvernement actuel, cette interaction révèle des relations continues et cordiales entre le président Faye et le clan Wade.

Lire aussi : Ce projet commun de l’Allemagne, de la France et de la Pologne qui « effraie » la Russie

Selon « L’Indépendant », Bassirou Diomaye Faye a déclaré avoir contacté Karim Wade avant la formation du gouvernement pour discuter de la situation politique. La réponse de Karim Wade aurait été que le soutien du PDS était sans condition, mettant en évidence une alliance stratégique et désintéressée de la part du PDS. Ce geste montre une volonté de collaboration et de maintien des relations politiques, indépendamment de la participation gouvernementale.

collage 16 scaled 1

En outre, le président Faye a exprimé son respect et son désir de maintenir de bonnes relations avec Abdoulaye Wade. Il a affirmé que l’absence du PDS dans le gouvernement n’avait en rien affecté ses relations avec l’ancien président. Pour preuve, il a évoqué un geste symbolique à la veille de la Tabaski, lorsqu’il a demandé à Abdoulaye Wade de prier pour lui et lui a envoyé un bélier, souhaitant même se déplacer personnellement pour le remettre.

Ces actions et déclarations soulignent une dynamique politique complexe mais respectueuse entre les leaders actuels et passés du Sénégal. La consultation de Karim Wade et les gestes envers Abdoulaye Wade démontrent une volonté de garder des ponts ouverts et de favoriser une communication continue, malgré les divergences politiques et l’absence de collaboration gouvernementale directe.