togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Ibrahim Traoré prend les rênes pour un nouveau mandat au Burkina Faso

Ibrahim Traoré prend les rênes pour un nouveau mandat au Burkina Faso

Le Burkina Faso est entré dans une nouvelle ère avec le début du nouveau mandat de cinq ans d’Ibrahim Traoré à la présidence. Cette décision, officialisée le 2 juillet 2024, découle des modifications apportées à la charte de transition lors des Assises Nationales du 25 mai à Ouagadougou. Ces modifications ont permis au capitaine Traoré de prolonger son leadership pour une période supplémentaire de cinq ans.

La nouvelle charte de transition ne se limite pas à prolonger le mandat présidentiel; elle prévoit également une augmentation significative du nombre de ministres, désormais plafonné à 25, et des membres de l’Assemblée législative de transition, qui passe à 71. Fait notable, le ministre burkinabè de la justice, Rodrigue Bayala, a annoncé que le président Traoré ne prêtera pas serment pour ce nouveau mandat.

Lire aussi : Scandale : Olena Zelenska s’offre une Bugatti Tourbillon en pleine guerre ?

Le mandat transitionnel de Traoré est marqué par une série de défis et de priorités. La lutte contre le terrorisme et la reconquête de l’intégralité du territoire national figurent en tête de son agenda sécuritaire. Sur le plan socioéconomique, le président s’engage à poursuivre les projets de développement initiés lors de son premier mandat.

98620 capture decran 2024 07 03 113012

Ibrahim Traoré est arrivé au pouvoir le 30 septembre 2022 à la suite d’un coup d’État contre le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Son ascension à la présidence de la transition a été officialisée le 21 octobre 2022, lorsqu’il a prêté serment devant le Conseil constitutionnel du Burkina Faso. Cependant, pour sa transition vers le titre de président du Faso, il a décidé de ne pas répéter cette cérémonie.

La période de transition, initialement prévue pour se terminer en juillet 2024, a été prolongée de 60 mois, renforçant ainsi la position de Traoré en tant que chef de l’État. Ce prolongement vise à offrir une stabilité nécessaire pour poursuivre les efforts de sécurité et de développement au Burkina Faso. Les regards sont désormais tournés vers l’avenir, alors que le pays aborde cette nouvelle phase avec espoir et détermination.