togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Madagascar : La CENI proclame les résultats provisoires des élections législatives

Madagascar : La CENI proclame les résultats provisoires des élections législatives

Deux semaines après les élections législatives du 29 mai 2024, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a proclamé officiellement les résultats provisoires ce 11 juin 2024, à son siège à Alarobia, Antananarivo. La cérémonie a vu la présence notable du Premier ministre Christian Ntsay et du Président de la Haute Cour constitutionnelle Florent Rakotoarisoa.

Lire aussi : Incident à la frontière Corée du Nord-Corée du Sud : Les soldats Nord-Coréens retirés après des tirs de semonce

Les leaders des partis d’opposition, dont l’ancien président Marc Ravalomanana du parti « Tiako i Madagasikara » (TIM) et Rivo Rakotovao du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM), étaient également présents. Selon ces résultats provisoires, aucun parti n’a encore obtenu la majorité absolue à l’Assemblée nationale, c’est-à-dire 82 des 163 sièges disponibles. Les candidats de la plateforme présidentielle ont remporté 80 sièges, les candidats indépendants en ont obtenu 52, tandis que l’opposition en a décroché 25, et le reste a été attribué à quelques petits partis.

HCC

Dans son discours, le président de la CENI, Dama Arsène Andrianarisedo, a souligné les réformes mises en place par son organisation pour ces élections, notamment la formation de tous les membres des bureaux de vote, l’installation d’isoloirs conformes aux normes de transparence, et l’utilisation de tablettes et smartphones pour accélérer la publication des résultats.

Le taux de participation à ces élections a été de 48,03% sur l’ensemble du territoire. Les scrutins ont été marqués par de nombreuses contestations de la part des candidats du parti au pouvoir et de l’opposition, chacun accusant l’autre de fraudes. À l’issue de la cérémonie de proclamation, Marc Ravalomanana a dénoncé des violations de la Constitution et des fraudes. Les candidats ont maintenant deux jours pour déposer des recours auprès de la Haute Cour constitutionnelle, avant la proclamation des résultats définitifs prévue dans un délai de 16 jours au plus tard.