togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Reprise du chargement de pétrole brut Nigérien à Sèmè : Le Bénin lève les interdictions

Reprise du chargement de pétrole brut Nigérien à Sèmè : Le Bénin lève les interdictions

Les autorités béninoises ont officiellement levé toutes les interdictions concernant le chargement du pétrole brut nigérien à partir de la plateforme de Sèmè. Cette information, confirmée par Bip Radio ce mercredi 5 juin, marque la fin d’un bras de fer entre le Bénin et le Niger. Une source proche du gouvernement béninois a révélé que le gouvernement a accordé toutes les autorisations nécessaires à WAPCO, la société chinoise en charge du pipeline, pour procéder aux opérations de chargement de ses bateaux au terminal de Sèmè Kpodji.

Lire aussi : La Russie promet plus de matériels et d’instructeurs au Burkina

Ce dénouement intervient après plusieurs semaines de tension. Le président béninois, Patrice Talon, avait initialement bloqué le chargement du pétrole nigérien, conditionnant l’autorisation à la réouverture des frontières entre les deux pays. Talon avait également critiqué la nature informelle des relations bilatérales récentes. Cette position avait suscité des réactions mitigées dans l’opinion publique.

La situation a évolué lors d’une conférence de presse conjointe avec des représentants chinois, où le ministre béninois de l’Énergie et des Mines a annoncé une autorisation exceptionnelle pour le premier chargement, justifiant cette décision par une correspondance de la douane nigérienne.

Petrole 780x440 2

Plus récemment, une session du comité inter-États de pilotage du pipeline, initiée par la Chine, a réuni le Bénin, le Niger et WAPCO pour discuter des difficultés et définir les mesures à prendre par chaque partie. À l’issue de cette réunion, le Bénin s’est engagé à respecter les différentes clauses de l’accord.

Cependant, malgré ces avancées, le Niger n’a pas encore rouvert ses frontières comme le souhaite le président béninois. Le dirigeant nigérien reste inflexible, invoquant la présence de bases militaires françaises sur le territoire béninois comme une menace potentielle pour son pays.

La levée des interdictions par le Bénin et la reprise des opérations de chargement de pétrole brut sont des étapes cruciales pour les relations économiques entre les deux pays et la stabilité de la région. Cette décision pourrait également renforcer la coopération trilatérale avec la Chine, facilitant ainsi de futurs projets énergétiques et économiques.