togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Afrique du sud : l’athlète Jacques Freitag retrouvé mort

Afrique du sud : l’athlète Jacques Freitag retrouvé mort

La police sud-africaine a découvert le corps de l’ancien champion du monde de saut en hauteur Jacques Freitag, porté disparu le mois dernier, ont rapporté mercredi les médias locaux.

Selon les médias, l’homme de 42 ans, qui avait remporté le titre mondial en 2003 à Paris et participé aux Jeux olympiques de 2004, a été abattu.

Sa famille a refusé de commenter l’affaire pour l’heure. De son côté, la police a déclaré avoir retrouvé le corps dans un champ près d’un cimetière de la ville de Pretoria.

La sœur de Freitag, Chrissie Lewis, avait lancé un appel sur les réseaux sociaux pour qu’on l’aide à retrouver Freitag, qui a disparu tôt le 17 juin après avoir quitté la maison de sa mère. Lewis a affirmé que Freitag avait lutté contre la toxicomanie après la fin de sa carrière sportive.

Freitag faisait partie d’un groupe restreint d’athlètes qui ont remporté des titres mondiaux aux niveaux jeunesse, junior et senior.

Bref aperçu sur sa carrière

Né dans le Cap Nord le 11 juin 1982, le prodige a grandi à Gauteng et après avoir amélioré ses compétences athlétiques dès son plus jeune âge, il a fait un saut dans l’histoire de l’Afrique du Sud en rejoignant un club exclusif d’athlètes qui ont remporté des titres mondiaux individuels aux niveaux U-18, U-20 et senior.

Il occupe cette liste avec les sprinteurs jamaïcains Usain Bolt et Veronica Campbell-Brown, ainsi que la coureuse de demi-fond kenyane Faith Kipyegon, entre autres.  

Début 2002, à seulement 19 ans, il établit un record d’Afrique avec un saut à 2,37 m. Il poursuit sur cette lancée en 2003 en remportant l’or aux Championnats du monde de Paris avec un saut à 2,35 m, devenant ainsi le premier Africain à remporter un titre mondial dans une épreuve de saut en hauteur. 

Malgré ces sommets historiques, il a connu des difficultés lors de ses débuts aux Jeux Olympiques lors du tournoi organisé à Athènes en 2004. Il a terminé à une modeste 20e place après avoir franchi 2,20 m.

Mais sa confiance n’a pas été ébranlée par cette déception. Selon Wikipedia, c’est au meeting d’Oudtshoorn en 2005, avec 2,38 m, qu’il établit son record personnel. Sa performance lui permet d’obtenir le record d’Afrique.

Lire aussi : Burkina Faso : Mesures fermes contre l’exploitation Illégale de l’Or par des étrangers