togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Le streaming Spotify rapporte très gros aux artistes nigérians et sud-africains

streaming spotify

La question des droits d’auteurs sur le streaming Spotify et autres est un sujet épineux en Afrique. La majorité des musiciens peinent en effet à profiter pleinement du potentiel de ces plateformes de streaming, mais le Nigéria et l’Afrique du Sud font exception. Avec des artistes de renommée et des styles de musiques devenus mondiaux, ces deux pays sont mieux logés et le dernier rapport Spotify vient le prouver.

Le Nigeria et l’Afrique du Sud dominent

La 2e édition du rapport Loud & Clear de la plateforme de streaming Spotify a été rendue publique récemment et on y remarque une nette progression pour les droits d’auteur versés aux artistes nigérians et sud-africains. Au total, 31,6 millions de dollars ont été versés aux artistes de ces deux pays combinés en 2023 selon le rapport.

Ce montant représente plus du double de celui qui leur avait été versé à l’issue de l’année 2022. Dans les détails, les musiques nigérianes ont généré 18 millions de dollars en droits d’auteurs et 13,6 millions de dollars proviennent des productions sud-africaines.

Lire aussi : L’artiste nigérian Patoranking lance une bourse technologique de 500 000 dollars

La croissance exponentielle des revenus sur le streaming Spotify serait due à la nouvelle exposition offerte aux artistes de ces deux pays. Ainsi, 950 millions de premières écoutes auraient été générées par les artistes nigérians et 735 millions de premières écoutes provenaient des artistes sud-africains grâce aux playlists mises en place sur la plateforme.

Qu’en est-il du streaming Spotify dans les autres pays ?

Les performances du Nigeria et de l’Afrique du Sud ne surprennent guère, car ces pays dominent la scène musicale africaine ces dernières années. Mais si le rapport Loud & Clear énonce des chiffres clairs pour ces deux nations, il ne donne aucune précision sur les montants générés sur le reste du continent.

La Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs (CISAC) annonçait toutefois 82,7 millions de dollars de droits d’auteurs versés pour l’Afrique en 2022. La musique comptait alors à hauteur de 79,4 millions de dollars de ce total qui prend en compte tous les supports, y compris l’ensemble des plateformes de streaming.

Lire aussi : Grève générale au Nigéria : Coupures d’électricité, écoles et aéroports fermés