togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Arrestation d’un Ministre Sud-Africain pour Corruption en pleine crise politique

Arrestation d'un Ministre Sud-Africain pour Corruption en pleine crise politique

 

Un ministre influent du Congrès national africain (ANC), Zizi Kodwa, a été arrêté et a comparu devant un tribunal mercredi pour des allégations de corruption, alors que son parti tente de sortir de l’impasse post-électorale. Ministre des Sports, des Arts et de la Culture, Kodwa est accusé d’avoir accepté des pots-de-vin s’élevant à environ 90 000 dollars. Il a comparu devant un tribunal de Johannesburg aux côtés d’un autre suspect, affirmant son intention de plaider non coupable.

Lire aussi : Grande Bretagne : Nigel Farage a été attaqué avec un milk-shake (photo)

Kodwa, âgé de 54 ans, est membre du comité de travail national de l’ANC, qui s’est réuni mardi pour discuter de la formation d’un gouvernement après avoir perdu sa majorité historique lors des élections de la semaine dernière. L’ANC n’a pas encore révélé avec quel(s) autre(s) parti(s) il pourrait conclure un accord de co-gouvernance, et les négociations sont en cours.

Kodwa scaled 1

Les accusations portées contre Kodwa remontent à une enquête judiciaire de 2021 sur la corruption gouvernementale généralisée, impliquant des fonctionnaires de l’ANC et d’autres individus. À l’époque, Kodwa était porte-parole national de l’ANC puis vice-ministre de la sécurité de l’État. La police prétend que les pots-de-vin ont été utilisés en partie pour l’achat d’un SUV de luxe.

La corruption gouvernementale est perçue comme un facteur majeur de la perte de confiance des Sud-Africains envers l’ANC, qui n’a obtenu que 40% des voix, perdant ainsi sa majorité parlementaire pour la première fois. Le parti doit désormais former une coalition ou conclure un accord avec d’autres partis pour gouverner.