togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

L’Alliance des États du Sahel inaugure une banque d’investissement

L'Alliance des États du Sahel inaugure une banque d’investissement

Lors du premier sommet des chefs d’État du Sahel, qui s’est tenu au Niger le samedi 6 juillet 2024, l’Alliance des États du Sahel (AES) a pris des décisions majeures, dont la plus marquante est la création d’une Banque d’Investissement. Cette initiative a rassemblé les présidents Ibrahim Traoré, Assimi Goïta et Abdourahamane Tiani, symbolisant une nouvelle ère de coopération et de développement économique pour la région.

L’établissement de cette Banque d’Investissement vise à promouvoir un développement durable et à assurer une gestion économique efficiente des ressources des pays membres. En plus de la banque, un Fonds de stabilisation sera également mis en place, reflétant les efforts concertés pour renforcer la résilience économique et la stabilité de la région.

Lire aussi : Ousmane Sonko : Le premier ministre Sénégalais lance un appel à la jeunesse Africaine

Lors de ce sommet historique, le Président de la transition malienne, Assimi Goïta, a été désigné pour présider l’Alliance pour une durée de 12 mois. En tant que premier président de l’AES, Goïta aura la responsabilité de guider l’organisation à travers ses premières étapes critiques, en mettant en œuvre les décisions prises et en favorisant l’intégration économique des pays membres.

Outre les initiatives économiques, l’AES a réaffirmé son engagement envers l’indépendance des nations du Sahel. Cette aspiration à une véritable autonomie est au cœur des objectifs de l’Alliance, symbolisant un désir profond de se libérer des influences extérieures et de bâtir une région autosuffisante et prospère.

La création de la Banque d’Investissement et du Fonds de stabilisation représente une avancée significative dans la quête de développement économique durable pour les pays du Sahel. Ces mesures montrent une détermination sans faille des dirigeants de l’AES à œuvrer pour le bien-être commun et la croissance de leurs nations. En unissant leurs forces, les États membres de l’AES ouvrent une nouvelle page de leur histoire, marquée par la coopération, la solidarité et le progrès économique.

Ce premier sommet de l’AES est une étape cruciale qui souligne l’engagement des chefs d’État à bâtir un meilleur avenir pour leurs populations, tout en renforçant l’autonomie et la résilience de la région face aux défis mondiaux.