togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Les États-Unis termineront le retrait de leurs troupes de Niamey ce week-end

Les États-Unis termineront le retrait de leurs troupes de Niamey ce week-end

Selon Associated Press, citant le directeur de la stratégie, de l’engagement et des programmes pour le Commandement américain pour l’Afrique, le général de division Kenneth Ekman, une cérémonie se tiendra dimanche pour marquer l’achèvement du retrait des troupes de la base de l’aéroport de Niamey. À la suite de cet événement, les 100 derniers soldats américains quitteront la base et un avion de transport C-17 décollera.

La prochaine étape consistera en août au retrait des troupes restantes de la base de drones critique située à Agadez. Cette base a joué un rôle clé dans les opérations antiterroristes au Sahel. Le général Ekman a précisé que les États-Unis retireront notamment 18 générateurs, chacun d’une valeur de plus d’un million de dollars, de cette installation.

Lire aussi : La rencontre Poutine-Orbán crée de vives réactions au sein de l’Union Européenne

En parallèle, plusieurs petits groupes de 10 à 20 soldats américains, y compris des forces spéciales, ont déjà été redéployés dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest. Cependant, la majorité des troupes sera transférée, dans un premier temps, vers l’Europe. Le retrait des soldats américains a été décidé en mai après des discussions entre les représentants de la Défense nigérienne et américaine à Niamey.

Cette décision fait suite à la dénonciation, mi-mars, par Niamey de son accord de coopération avec les États-Unis, demandant un plan de retrait pour les 1.000 soldats américains présents sur son sol. Le retrait des troupes américaines du Niger marque un tournant important dans les relations de sécurité entre les deux nations et pose des questions sur l’avenir des opérations antiterroristes dans la région du Sahel.

Alors que les États-Unis réorganisent leur présence militaire en Afrique, le départ des troupes du Niger pourrait avoir des répercussions significatives sur la stabilité et la lutte contre le terrorisme dans la région. Les prochains mois seront cruciaux pour évaluer l’impact de ce retrait sur la sécurité locale et régionale.