togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Félix Tshisekedi à Kagame : « Des instructions claires et fermes ont été données pour… »

Félix Tshisekedi à Kagame : "Des instructions claires et fermes ont été données pour..."

Ce dimanche 30 juin 2024, la République démocratique du Congo (RDC) a célébré son soixante-quatrième anniversaire d’indépendance de l’ancienne colonie belge. Cette commémoration se déroule dans un contexte tendu, marqué par les avancées des rebelles du M23 (Mouvement du 23 mars) dans l’est du pays.

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi, a saisi l’occasion pour dénoncer fermement ce qu’il qualifie d' »agression injuste et barbare » de la part du Rwanda, accusé de soutenir les rebelles. « Ce qui se passe à Kanya Bayonga, à Kayini, aux villages du Sud de Lubero ainsi que dans les territoires de Rutshuru, de Nyirangongo et de Masisi, constitue une agression flagrante contre notre souveraineté nationale et la paix de notre peuple », a-t-il déclaré. Ces propos ont été tenus après une réunion du conseil supérieur de la défense, en présence de hauts généraux de l’armée, de la Première ministre Judith Suminwa et de plusieurs membres du gouvernement.

Lire aussi : Legislatives en France : Victoire écrasante du RN au premier tour

Félix Tshisekedi a donné des instructions claires pour la défense de l’intégrité territoriale de la RDC, affirmant que « nos vaillants soldats sont en première ligne ». Il a exprimé sa détermination à surmonter cette crise en déclarant : « Nous triompherons de cette agression injustifiée ».

000 DV1213807 0 1

Le président congolais a réfuté les justifications avancées par Kigali et le M23, qui prétendent agir en réponse à des « massacres » présumés de populations rwandophones. Tshisekedi a qualifié ces prétextes de « farfelus » et dénués de fondement, soulignant que les agressions sont une attaque directe contre la souveraineté nationale.

Lors de son allocution, introduite à la télévision d’État par l’hymne national, Tshisekedi a également dressé un bilan économique positif. Malgré les défis de l’inflation, la dévaluation de la monnaie nationale et la grogne sociale, les réserves de change de la RDC ont atteint 5 milliards de dollars, contre moins de 2 milliards de dollars il y a cinq ans.

En célébrant cet anniversaire d’indépendance, le président congolais a mis en avant les progrès économiques réalisés tout en rappelant les défis sécuritaires auxquels le pays est confronté. Cette journée de célébration est ainsi marquée par un mélange de fierté nationale et de résilience face aux crises actuelles.