togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Côte d’Ivoire : l’importation de réfrigérateurs et de climatiseurs d’occasion bientôt interdite

Climatiseurs d'occasion

Les réfrigérateurs et climatiseurs d’occasion importés depuis les pays occidentaux ne seront bientôt plus autorisés sur le sol ivoirien. Ces mesures s’inscrivent dans un programme énergétique qui débute dès ce 1er Juillet 2024 avec une phase de conformisation de l’étiquetage.

Les réfrigérateurs et de climatiseurs d’occasion bientôt radiés

Le mardi 25 juin 2024, Assié Nouho Adamo, le sous-directeur du Fonds national de maîtrise de l’énergie (FONAME) annonçait la mise en vigueur d’une nouvelle norme d’étiquetage pour certains appareils électriques. En effet, ce dernier tenait à San Pedro, des échanges avec les opérateurs économiques, dont les produits devraient se conformer aux normes de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Les climatiseurs, réfrigérateurs et lampes neufs bénéficieront notamment d’un système de classification en fonction de la consommation énergétique de ceux-ci. Chaque catégorie sera illustrée par un certain nombre d’étoiles, ce qui permettra à l’utilisateur potentiel de mieux différencier les produits à l’achat.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Adoption d’une loi controversée sur le terrorisme et le blanchiment de capitaux

Pour l’obtention de ces normes, des tests énergétiques devront notamment être soumis, faute de quoi, les produits ne seront pas autorisés d’importation sur le sol ivoirien. Et même si ces dispositions ne concernent pour le moment que les produits neufs, ils éliminent surtout les articles d’occasion qui eux disposent souvent d’un système de classification très différent. Cependant, l’interdiction définitive des climatiseurs d’occasion et autres équipements du genre interviendra plus tard.

Aujourd’hui 1er Juillet 2024 marque le début de la phase d’étiquetage qui devrait déboucher incessamment sur l’interdiction d’importation et de vente des produits qui ne cochent pas toutes les cases. Mais bien avant cette dernière étape, les commerçants bénéficieront d’un délai pour écouler les anciens stocks d’équipements portant des étiquettes européennes entre autres.

Une mesure collective aux objectifs clairs

Les mesures du gouvernement ivoirien s’inscrivent par ailleurs dans le cadre d’une directive datant de juin 2020 et prise par les États membres de l’UEMOA. Celle-ci incluait des réglementations concernant l’étiquetage et l’importation des lampes électriques, des climatiseurs et des réfrigérateurs neufs dans ces 8 pays.

Lire aussi : Reprise des vols d’Air Côte d’Ivoire vers Niamey : Un nouveau souffle pour les relations bilatérales

En plus de protéger les consommateurs, ces dispositions visent à réduire la consommation d’énergie nationale et à réaliser des économies. Le but est également d’assurer un équilibre entre l’offre et la demande d’énergie en Côte d’Ivoire et les climatiseurs d’occasion seraient parfois trop énergivores.