togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Manifestations contre les impôts au Kenya : William Ruto prend position

Manifestations contre les impôts au Kenya : William Ruto prend position

Le mardi 25 juin, le président kényan William Ruto a exprimé une condamnation ferme des violences qui ont éclaté lors des manifestations contre les récentes mesures fiscales du gouvernement. Ces manifestations, qui ont fait cinq morts et une quarantaine de blessés, ont été infiltrées par ce que Ruto a qualifié de « criminels organisés ».

En début de soirée, Ruto a publié une déclaration sur son compte X, où il a dénoncé les violences et décrit ces événements comme un « tournant critique » pour le Kenya. Il a promis que le gouvernement utiliserait toutes les ressources nécessaires pour empêcher la répétition de tels incidents à l’avenir.

Lire aussi : Le Président Bassirou Diomaye Faye nomme un nouveau gouverneur militaire

« La sécurité des citoyens et la protection de leurs biens restent ma priorité absolue », a affirmé le président Ruto. Il a remercié les forces de sécurité pour leur rôle dans la défense du Kenya et de son peuple, soulignant leur dévouement et leur efficacité.

Le président a également mis en garde les responsables de la violence, déclarant que « l’infrastructure de sécurité établie pour protéger notre République et sa souveraineté sera déployée pour sécuriser le pays et rétablir la normalité ». Ces paroles montrent la détermination de Ruto à maintenir l’ordre et à assurer la sécurité de tous les Kényans.

La réaction de Ruto intervient dans un contexte de tension croissante au Kenya, où les mesures fiscales récemment introduites ont suscité des manifestations de grande ampleur. Ces mesures, perçues par beaucoup comme une charge supplémentaire dans un contexte économique déjà difficile, ont été le catalyseur des manifestations de ce mardi.

La promesse du président de prendre des mesures strictes pour éviter de futurs incidents de violence reflète sa volonté de restaurer la confiance et la stabilité dans le pays. Les prochains jours seront cruciaux pour voir comment le gouvernement mettra en œuvre ces promesses et quelle sera la réponse de la population à ces assurances.