togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Pourquoi Netanyahu a dissous son cabinet de guerre ?

Netanyahu a dissous son cabinet de guerre

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a pris la décision de dissoudre le cabinet de guerre de six membres, formé après l’intégration du chef de l’opposition Benny Gantz. Cette dissolution, rapportée par Reuters citant un responsable du gouvernement israélien, intervient après que Gantz a retiré son soutien au gouvernement la semaine dernière. La cause de cette rupture est une critique acerbe de Gantz envers Netanyahu, accusant ce dernier d’un « manque de direction claire » dans la guerre menée par l’armée israélienne contre les terroristes du Hamas.

Lire aussi : Les conditions que la CEDEAO doit accepter pour permettre le retour potentiel des pays de l’AES

Cette guerre, marquée par une forte intensité, a entraîné un nombre élevé de victimes civiles, provoquant une détérioration des relations entre Israël et plusieurs pays européens. En réaction à cette crise humanitaire, certains de ces pays ont décidé de reconnaître la Palestine en tant qu’État, une décision qui a suscité la colère d’Israël. Le gouvernement israélien maintient en effet que la reconnaissance de la Palestine ne peut se faire sans son consentement.

NDQwJmhhc2g9N2Y5ZmNhMTE4NDc5ODQ1ZTdiYWQ0ZTdiMzYzYWRjNTY.thumb

Avec la dissolution du cabinet de guerre, Netanyahu a réduit son cercle de consultation à un petit nombre de ministres clés, dont Yoav Gallant, le ministre de la Défense, et Ron Dermer, le ministre des Affaires stratégiques. Cette réduction drastique du cercle décisionnel pourrait avoir des implications significatives pour la gestion de la guerre en cours et pour la politique intérieure israélienne.

En résumé, la dissolution du cabinet de guerre illustre les profondes divisions politiques en Israël et les défis complexes auxquels le gouvernement Netanyahu est confronté, tant sur le plan national qu’international. Les critiques de Gantz et la réaction de Netanyahu révèlent une crise de confiance au sommet du pouvoir israélien, avec des conséquences potentielles sur la stabilité et les orientations futures du pays.