togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Le prochain projet panafricain de Dangote sera une usine de production d’acier

Aliko Dangote

Après le ciment, le pétrole, l’industrie automobile ou encore l’agroalimentaire, Aliko Dangote poursuit la consolidation de son conglomérat. L’homme d’affaires nigérian et première fortune africaine a en effet confirmé récemment son ambition de se lancer dans l’industrie sidérurgique en établissant usine de production d’acier.

Aliko Dangote lorgne sur la sidérurgie

Le milliardaire nigérian Aliko Dangote a profité de sa présence aux Assemblées annuelles d’Afreximbank (AAN) pour annoncer son arrivée prochaine dans l’industrie sidérurgique. Dans son discours tenu à Nassau aux Bahamas ce mercredi, l’homme d’affaires a confirmé qu’il effectuerait des investissements dans une usine de production d’acier.

“Nous voulons nous assurer que chaque acier que nous utilisons proviendra du Nigéria. Ce que je n’arrête pas de dire aux gens, c’est que, écoutez, en tant qu’Africains, ne vous y trompez pas, aucun étranger ne peut venir rendre votre continent grand. Cela doit provenir des investisseurs nationaux. Parce que c’est l’investissement national qui attire réellement les investissements étrangers », a-t-il déclaré.

Lire aussi : Nigeria : la raffinerie Dangote expédie sa première cargaison de carburéacteur vers l’Europe

Une usine de production d’acier pour plus d’influence

En réalité, le projet d’usine sidérurgique de Dangote n’est pas à ses premières annonces, car déjà en 2022, l’idée avait été émise dans une optique d’extension de son conglomérat. Le milliardaire pourrait se hisser ainsi à la tête d’un puissant groupe d’entreprises avec un chiffre d’affaires annuel supérieur à 30 milliards de dollars.

L’ajout d’une branche sidérurgique à son empire pourrait bien lui permettre d’y arriver et de faire figurer, par la même occasion, son groupe parmi les 120 premières entreprises mondiales d’ici fin 2024.

En dehors de l’usine de production d’acier, l’idée du conglomérat semble par ailleurs en bonne voie pour l’homme d’affaires qui a inauguré récemment la Dangote Sinotruk West Africa Ltd (DSWAL). Cette dernière étant une usine d’assemblage de camions située dans l’État de Lagos.

Lire aussi : La raffinerie Dangote permettra au Nigéria de stopper l’importation de produits pétroliers

À cela s’ajoute sa méga-raffinerie qui dispose d’une capacité de production nominale de 650 000 barils par jour et son entreprise principale, Dangote Cement dont la capitalisation boursière dépasse les 10 000 milliards de nairas.