togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

La police a ouvert le feu sur les manifestants au Kenya (photos)

La police a ouvert le feu sur les manifestants au Kenya (photos)apres-que-les-manifestations-contre-des-modifications-fiscales-controversees-se-soient-transformees-en-emeutes_a30510.html

Le Kenya a plongé dans le chaos ce mardi alors qu’un soulèvement populaire s’est transformé en un conflit ouvert avec les forces de l’ordre. Des manifestations massives ont éclaté dans la capitale, Nairobi, où les manifestants ont tenté de prendre d’assaut le Parlement. Selon Reuters, la police a ouvert le feu, tuant au moins cinq manifestants, tandis que des dizaines d’autres ont été blessés et des parties du bâtiment du Parlement incendiées.

MzMzYjBjYjJhYTRjNDQzODMyZTlkNzY5Zg.thumb

Les scènes chaotiques dans les rues de Nairobi ont vu les manifestants submerger la police, forçant les agents à reculer. Les forces de l’ordre ont alors utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser la foule, mais sans succès.

Lire aussi : Macron prévient qu’une « guerre civile » pourrait éclater en France

Devant l’échec de ces mesures, la police a fait usage de balles réelles. Vivian Achista, une ambulancière présente sur place, a déclaré que le bilan pourrait être encore plus lourd, avec au moins dix morts et plus de cinquante blessés.

La colère des manifestants est dirigée contre un projet de loi de financement public proposant des hausses d’impôts, dans un contexte de crise du coût de la vie. Le président William Ruto, élu il y a deux ans avec des promesses d’aide aux pauvres, fait face à une pression croissante. Son gouvernement doit jongler entre les attentes du peuple et les exigences du Fonds Monétaire International (FMI) qui demande des réductions de déficits pour débloquer de nouveaux financements. Le projet de loi controversé visait à lever 2,7 milliards de dollars de nouveaux impôts pour alléger la dette du pays, mais il a déclenché une vaste opposition populaire.

NmU2MjE1NDUzYWRlYzNmNzZjZmY5ODQyYw.thumb

Des manifestations similaires ont éclaté dans d’autres villes du pays, amplifiant la crise. Les manifestants, exaspérés par les hausses d’impôts et la situation économique, appellent à la démission de tous les parlementaires et à la formation d’un nouveau gouvernement. Davis Tafari, un des leaders des manifestants, a exprimé leur détermination à fermer le Parlement pour provoquer un changement politique majeur.

La situation reste extrêmement tendue et le pays tout entier est en ébullition. Le gouvernement de Ruto est confronté à un défi majeur pour rétablir l’ordre et répondre aux attentes des citoyens tout en respectant les engagements internationaux. Les prochains jours seront cruciaux pour l’avenir politique et économique du Kenya.