togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Tentative de coup d’État en Bolivie : Arrestation du général Juan José Zúñiga

Tentative de coup d'État en Bolivie : Arrestation du général Juan José Zúñiga

Le général Juan José Zúñiga, ancien chef des forces armées boliviennes, a été arrêté par la police sur ordre du président Luis Arce, qui l’accuse d’avoir orchestré une tentative de coup d’État mercredi. Les images diffusées par la télévision publique ont montré M. Zúñiga appréhendé et conduit de force dans un véhicule de police alors qu’il s’exprimait devant la presse à l’extérieur d’une caserne militaire.

L’arrestation a été effectuée par le ministre de l’Intérieur, Jhonny Aguilera, qui a déclaré : « Vous êtes en état d’arrestation mon général! » En début d’après-midi, des unités de l’armée ont avancé en rangs serrés jusqu’à la place Murillo, devant le siège de la présidence, où un char et d’autres blindés se sont positionnés. Ces mouvements ont été dénoncés par le président Arce sur le réseau social X, affirmant qu’ils constituaient des « mouvements irréguliers de certaines unités de l’armée bolivienne » et soulignant que « la démocratie doit être respectée ».

Lire aussi : La Suède ferme son ambassade à Bamako : Quels impacts pour le Mali ?

Selon les journalistes de l’AFP présents sur place, un véhicule blindé a tenté d’enfoncer une porte métallique du Palacio Quemado, le siège de la présidence. Le général Zúñiga est brièvement entré dans le palais, affirmant que les militaires avaient l’intention de « restructurer la démocratie » en Bolivie. « Les forces armées tentent de restructurer la démocratie, d’en faire une véritable démocratie. Pas celle de quelques-uns, pas celle de quelques maîtres qui dirigent le pays depuis 30 ou 40 ans », a-t-il déclaré devant le palais, entouré de soldats.

bca660d1a33adaf3d9819bc9b5df4167bfa25cca

Cette tentative de coup d’État intervient dans un contexte de tensions politiques en Bolivie, où les forces armées ont déjà joué un rôle controversé dans la politique nationale. La situation reste tendue, et la communauté internationale surveille de près les développements en Bolivie pour évaluer l’impact de cette crise sur la stabilité du pays.