togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

TotalEnergies envisage de quitter les projets offshore en Afrique du Sud pour la Namibie ?

TotalEnergies envisage de quitter les projets offshore en Afrique du Sud pour la Namibie ?

Le groupe énergétique français TotalEnergies pourrait se retirer de certains projets offshore au large des côtes sud-africaines, selon l’agence Bloomberg. Cette décision résulte de doutes quant à la rentabilité des découvertes gazières en eaux profondes dans les blocs 11B/12B. La société envisage désormais de rediriger ses efforts vers des zones plus prometteuses, notamment proches de la Namibie.

Les gisements gaziers des blocs 11B/12B, situés au large de l’Afrique du Sud, avaient été initialement intégrés dans des plans visant à réduire la dépendance du pays au charbon. Ces projets devaient également fournir du gaz à l’usine de liquéfaction de PetroSA, la société publique sud-africaine. Cependant, l’exploitation commerciale de ces ressources semble moins viable que prévu, incitant TotalEnergies à reconsidérer sa stratégie.

Lire aussi : Suspension de l’exploitation des terrains publics et privés au Niger

L’abandon potentiel de ces blocs pourrait avoir des répercussions significatives sur les ambitions énergétiques de l’Afrique du Sud. Le pays, fortement dépendant du charbon, comptait sur ces découvertes pour diversifier ses sources d’énergie et réduire ses émissions de carbone. La redirection des investissements de TotalEnergies vers des régions plus proches de la Namibie souligne un réalignement stratégique vers des projets offrant des perspectives de rentabilité plus solides.

La Compagnie petroliere TOTALENERGIES recrute un stagiaire pour ce poste 30 Juin 2024

Cette décision intervient dans un contexte où les compagnies pétrolières et gazières réévaluent leurs portefeuilles d’actifs pour maximiser la rentabilité tout en répondant aux pressions croissantes en matière de durabilité. La proximité de la Namibie, avec ses potentialités gazières prometteuses, offre à TotalEnergies une alternative plus attrayante. Cette région est perçue comme ayant un potentiel inexploité qui pourrait s’avérer crucial pour l’avenir énergétique du groupe.

En conclusion, le possible désengagement de TotalEnergies des projets offshore sud-africains marque un tournant dans la stratégie de l’entreprise. En se concentrant sur des zones géographiques plus prometteuses, TotalEnergies espère optimiser ses opérations et répondre aux défis énergétiques mondiaux avec une approche plus durable et rentable.