togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Aurélien Agbénonci critique ouvertement la CEDEAO, les détails

Aurélien Agbénonci critique ouvertement la CEDEAO, les détails

Lors du Forum de Crans Montana à Bruxelles, Aurélien Agbénonci, ancien ministre des Affaires étrangères du Bénin, a pris position sur des sujets cruciaux concernant la gouvernance en Afrique. Il a particulièrement abordé la question de l’Alliance des États du Sahel (AES) et a critiqué les pratiques politiques controversées dans la région.

Agbénonci, limogé en mai 2023 du gouvernement du président Patrice Talon, a exprimé son soutien aux efforts visant à améliorer l’image de l’AES, souvent diabolisée à tort. Selon lui, l’AES n’est rien de plus qu’une collaboration entre trois États décidés à travailler et à survivre ensemble. « L’AES représente simplement une réunion de trois États qui ont décidé de travailler ensemble et de survivre ensemble, » a-t-il déclaré.

Lire aussi : Nicolas Sarkozy aurait-il financé illégalement sa campagne ? Un nouveau « témoin » appelé à la barre

Profitant de cette tribune, Agbénonci a également sévèrement critiqué les dirigeants africains qui manipulent les lois nationales pour se maintenir au pouvoir, dénonçant ce qu’il appelle des « coups d’État institutionnels ». « Lorsque les États s’engagent à sanctionner les coups d’État militaires, ils oublient quelque chose : les coups d’État institutionnels. Au niveau de la population, les valeurs sont les mêmes, » a-t-il affirmé.

agbenonci2

En outre, Agbénonci a remis en question les sanctions imposées par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) contre le Niger après un coup d’État, critiquant la posture de l’institution sous-régionale. Il a souligné que ces sanctions ne devraient jamais affecter la dimension humanitaire, insistant sur la protection des populations civiles innocentes contre toute forme de sanction nuisible à leur bien-être. « Il est impératif de protéger les populations civiles innocentes, quelles que soient les circonstances, » a-t-il déclaré.

La participation d’Aurélien Agbénonci au Forum de Crans Montana a été marquée par sa défense de l’importance stratégique de l’Alliance des États du Sahel et par ses critiques fermes des dérives politiques qui compromettent la stabilité et le respect des droits humains en Afrique. Ses propos reflètent une préoccupation profonde pour une gouvernance plus éthique et plus respectueuse des droits des citoyens africains.