togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Bassirou Diomaye Faye renforce les liens avec le Mali et le Burkina Faso

Bassirou Diomaye Faye renforce les liens avec le Mali et le Burkina Faso

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a effectué une visite éclair au Mali ce jeudi, où il a rencontré le président de transition malien, le colonel Assimi Goïta. Cette rencontre s’inscrit dans une démarche visant à renforcer les relations historiques de bon voisinage et de coopération entre les deux pays. Par la suite, Faye s’est rendu à Ouagadougou pour discuter avec le président burkinabè de transition, le capitaine Ibrahim Traoré, marquant ainsi une journée diplomatique intense.

Faye, en costume cravate, et Goïta, en tenue militaire, ont présenté une image symbolique forte de leur engagement à travailler ensemble malgré leurs différences. Cette visite est perçue comme une continuation de la politique de Faye, axée sur le dialogue et l’intégration africaine. Une source proche de la présidence sénégalaise a affirmé que Faye s’efforce de convaincre les pays de l’Alliance des États du Sahel de réintégrer la CEDEAO, ce qui reflète sa volonté de resserrer les liens régionaux après les tensions sous l’administration précédente de Macky Sall.

Lire aussi : Résultats préliminaires des élections en Afrique du Sud : L’ANC en Tête

L’une des préoccupations majeures abordées lors de cette visite était la sécurisation de la frontière sud-est du Sénégal avec le Mali, afin d’éviter les infiltrations de groupes jihadistes. Les discussions ont également porté sur les relations commerciales, cruciales pour les deux nations. Le Sénégal, étant le principal partenaire économique du Mali, cherche à assurer la fluidité des échanges, notamment en ce qui concerne l’arrivée des moutons maliens pour la fête de la Tabaski et la restauration du chemin de fer Dakar-Bamako.

Les presidents senegalais et malien Bassirou Diomaye Faye et Assimi Goita

Faye n’a pas explicitement abordé la question des élections au Mali, jugeant qu’il s’agit d’une affaire intérieure. Cependant, son approche pragmatique et son rejet des sanctions vis-à-vis des pays de l’AES sont considérés comme des atouts dans la recherche de solutions diplomatiques durables.

Après son passage au Mali, Faye s’est rendu au Burkina Faso pour s’entretenir avec le capitaine Ibrahim Traoré. Ce déplacement témoigne de la détermination de Faye à renforcer la coopération et la stabilité régionale, tout en mettant l’accent sur la sécurité et les relations économiques solides. Sa jeunesse et sa légitimité démocratique lui confèrent une position favorable pour mener à bien cette mission de rapprochement entre les nations sahéliennes.