togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Les conservateurs Allemand demandent la fin des allocations pour les Réfugiés Ukrainiens, les détails

Les conservateurs Allemand demandent la fin des allocations pour les Réfugiés Ukrainiens, les détails

Thomas Strobl, un leader de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), mène un groupe de conservateurs réclamant l’arrêt des allocations sociales accordées aux réfugiés ukrainiens. Ils préconisent que ces derniers soient soumis au système d’asile existant, car la situation actuelle devient « difficile à communiquer » aux électeurs, selon plusieurs hauts responsables politiques allemands. Ces déclarations ont précédé une réunion des ministres de l’Intérieur des 16 États allemands et du ministre fédéral de l’Intérieur.

Actuellement, environ 1,1 million d’Ukrainiens se sont réfugiés en Allemagne depuis l’invasion de leur pays par la Russie en février 2022. Ils bénéficient d’une allocation sociale, le « Bürgergeld » ou « revenu du citoyen », de 563 euros par mois. Les couples reçoivent 506 euros par personne, et les enfants obtiennent des allocations variant entre 357 et 471 euros mensuels selon leur âge. De plus, l’État prend en charge des dépenses comme le loyer, le chauffage et les soins de santé. En 2024, le gouvernement allemand prévoit de dépenser entre 5,5 et 6 milliards d’euros pour financer l’accueil des réfugiés ukrainiens.

Lire aussi : Retour de l’épidémie de Covid-19 en France ? Une nouvelle vague à l’horizon

Strobl a exprimé l’espoir d’obtenir un soutien pour une modification de cette politique, suggérant que les généreuses allocations sociales allemandes attirent un nombre disproportionné d’Ukrainiens par rapport à d’autres pays européens. Les critiques, dont Strobl, soulignent que ces prestations élevées réduisent la motivation des réfugiés à trouver un emploi.

En réponse, le gouvernement allemand a jusqu’à présent refusé de réduire les allocations pour les Ukrainiens, et a déclaré ne pas avoir l’intention de réviser les règles en place. En outre, certains conservateurs, comme Joachim Herrmann, ministre de l’Intérieur de Bavière, demandent le rapatriement des hommes ukrainiens aptes au service militaire.

phpAoothF

Les autorités allemandes ont mis en place le projet « Job Turbo », facilitant l’accès des réfugiés ukrainiens au marché

du travail et à l’apprentissage de la langue allemande simultanément. Cette initiative est considérée par le ministère du Travail comme le moyen le plus efficace d’intégration des réfugiés. En janvier de cette année, environ 520 000 Ukrainiens étaient inscrits comme employés, dont la moitié à temps plein.

Cependant, les réfugiés ukrainiens en Allemagne rencontrent des difficultés, notamment en matière de langue et de garde d’enfants. Près de 65 % des familles ukrainiennes sont monoparentales, et nombre d’entre elles s’occupent également de personnes âgées dépendantes.

En Europe, près de 6 millions de réfugiés ukrainiens étaient enregistrés en février, l’Allemagne en comptant le plus grand nombre, suivie par la Pologne, la République tchèque et le Royaume-Uni. Chaque pays offre des méthodes de soutien différentes, mais l’Allemagne se distingue par ses mesures d’aide particulièrement cohérentes.