togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Les routes aériennes les plus dangereuses du monde

Les routes aériennes les plus dangereuses du monde

Les turbulences peuvent être une expérience dévastatrice pour de nombreux voyageurs. Avec l’intensification du réchauffement climatique, nous risquons d’assister à une augmentation des turbulences sur plusieurs routes aériennes à l’avenir.

Les turbulences sont l’aspect le plus désagréable de l’avion pour de nombreuses personnes, et suscitent la peur même chez les passagers expérimentés. Des scènes dramatiques se sont récemment déroulées sur un vol Londres-Singapour, où de fortes turbulences ont provoqué une crise cardiaque mortelle et de multiples blessures.

Turbulences croissantes : Un effet du réchauffement climatique

Lire aussi : élim / Coupe du monde 2026 : Emerse Faé dévoile la liste de la Côte d’Ivoire !

Le portail en ligne Turbli a analysé plus de 150 000 itinéraires et identifié les dix routes aériennes les plus turbulentes. L’itinéraire de près de 1 900 kilomètres entre Santiago et l’aéroport international de Viru Viru en Bolivie arrive en tête de liste, suivi de l’itinéraire entre Almaty au Kazakhstan et la capitale kirghize Bishkek.

Paul Williams, professeur de sciences atmosphériques, a expliqué à CNN que les turbulences peuvent être mesurées sur une échelle de trois types : légères, modérées et fortes. Les turbulences légères permettent de se déplacer dans la cabine, tandis que les turbulences modérées rendent la marche presque impossible. Les turbulences sévères, qui sont plus fortes que la gravité, peuvent projeter les personnes dans la cabine et causer des blessures graves. Ce type de turbulences devrait devenir plus fréquent en raison du réchauffement climatique.

Routes aériennes avec le plus de turbulences

Voici les dix routes aériennes les plus turbulentes :

Lire aussi : Les 10 pays africains ayant plus de chars d’assaut en 2024

1. Santiago (SCL) – Santa Cruz (VVI)
2. Almaty (ALA) – Bishkek (FRU)
3. Lanzhou (LHW) – Chengdu (CTU)
4. Chūbu/Centrair Airport (NGO) – Sendai (SDJ)
5. Aéroport de Milan Malpensa (MXP) – Genève (GVA)
6. Lanzhou (LHW) – Xianyang (XIY)
7. Osaka (KIX) – Sendai (SDJ)
8. Xianyang (XIY) – Chengdu (CTU)
9. Xianyang (XIY) – Chongqing (CKG)
10. Aéroport de Milan Malpensa (MXP) – Zurich (ZRH)

Si les turbulences légères sont courantes, les turbulences fortes sont rares et n’affectent qu’un vol sur 50 000. Malgré l’augmentation des turbulences, les vols restent sûrs car les avions sont construits pour résister aux pires conditions. Il est conseillé aux passagers de porter leur ceinture de sécurité à tout moment afin de minimiser les risques de blessures.

En conclusion, si les turbulences sont monnaie courante, certains itinéraires sont plus exposés à des conditions difficiles. Le réchauffement climatique étant susceptible d’accroître les turbulences, il est essentiel de rester informé et préparé pour une expérience de vol plus sûre.