togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Madagascar : Premier bénéficiaire d’un cadre renforcé FMI-Banque Mondiale

Madagascar : Premier bénéficiaire d'un cadre renforcé FMI-Banque Mondiale

Madagascar devient le premier pays à bénéficier d’un cadre de travail commun entre le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale, visant à stimuler l’action climatique. Cette initiative se concrétise par un prêt de 321 millions de dollars, débloqué ce vendredi, comme annoncé par les deux organisations.

Ce financement, validé par le Conseil d’administration du FMI, est accordé au titre de la « facilité pour la résilience et la durabilité ». Ce nouveau cadre de collaboration entre le FMI et la Banque mondiale, annoncé en mai dernier, a pour objectif de renforcer la résilience des pays face aux défis climatiques, en coordination avec d’autres partenaires de développement.

Lire aussi :De nouveaux tirs à la frontière Corée du Sud et Nord

Madagascar, une île de l’océan Indien, a été sévèrement touchée par le changement climatique. Des années de sécheresse intense ont dévasté les récoltes et entravé l’accès à la nourriture, en particulier dans le sud-ouest du pays. Une photo de l’UNICEF, prise en juillet 2023, illustre cette situation avec des arbres aux racines exposées par l’érosion de la couche arable près du village de Sevalava.

Le communiqué conjoint du FMI et de la Banque mondiale souligne que « le changement climatique exacerbe la pauvreté à Madagascar ». Les deux institutions se sont engagées à soutenir les efforts de résilience du pays face à cette menace, en promouvant des investissements verts et des interventions d’adaptation aux bénéfices immédiats pour le développement.

banque mondiale fmi

Madagascar mettra également en place une stratégie nationale de mobilisation des financements climatiques pour attirer davantage d’investissements liés au climat. Les organisations ont également exprimé leur volonté de soutenir une plateforme nationale pour mobiliser des financements supplémentaires en 2025.

En parallèle, le FMI a approuvé un autre prêt de 337 millions de dollars sur 36 mois pour Madagascar, intégrant 312,4 millions de dollars d’un prêt initialement accordé en mars 2021, puis réintégré dans cette nouvelle enveloppe.

Cette aide financière et ce cadre de collaboration renforcé représentent une avancée significative pour Madagascar dans sa lutte contre les impacts du changement climatique, tout en renforçant sa position comme destination attractive pour les investissements climatiques.