togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Scandale en Grande-Bretagne : Enquête pour paris illégaux au sein du Parti conservateur

paris illégaux au sein du Parti conservateur

Un nouveau scandale secoue le Parti conservateur britannique au pouvoir, impliquant quatre de ses membres dans une affaire de paris illégaux sur la date des prochaines élections législatives. Ces membres auraient parié sur la date que choisirait le Premier ministre Rishi Sunak pour les élections, avant que celle-ci ne soit annoncée le 22 mai.
Plusieurs candidats conservateurs aux élections législatives du 4 juillet sont soupçonnés d’avoir placé des paris illégaux sur la date du scrutin.

Pire encore, deux des quatre politiciens sous enquête sont également candidats aux élections. La Commission britannique des jeux de hasard a déclaré qu’elle ne divulguerait aucune information tant que l’enquête ne serait pas terminée, demandant également aux membres du gouvernement de garder le silence.

Lire aussi : Denis Sassou Nguesso attendu en Russie , les détails

Le ministre britannique du Logement, Michael Gove, a comparé ce scandale au « Partygate », qui avait conduit à la démission de Boris Johnson en 2022. « On dirait qu’il y a une règle pour eux et une règle pour nous », a déclaré Gove dans une interview au Times. « C’est la chose qui peut causer le plus de dégâts ». Boris Johnson avait quitté ses fonctions après des révélations sur des fêtes organisées à Downing Street au plus fort de la pandémie de COVID-19, en violation des restrictions sanitaires en vigueur.

ODBlNjZmNmFhMDk0Mjk1YWQ3NmU2M2Y1ZmY5ZTQ3Yw.thumb

Plusieurs candidats et responsables conservateurs, ainsi qu’un agent de sécurité, sont visés par la police et le régulateur des paris, soupçonnés d’avoir utilisé leur proximité avec Rishi Sunak pour parier sur la date des élections. « J’étais terriblement en colère (…) lorsque j’ai pris connaissance de ces accusations », a déclaré vendredi le Premier ministre. « S’il est prouvé que quelqu’un a enfreint les règles, il sera non seulement tenu responsable devant les tribunaux, mais également expulsé du Parti conservateur ».

Les sondages prédisent une défaite historique des conservateurs face aux travaillistes après 14 ans au pouvoir. Gove a critiqué les individus impliqués, les accusant de « priver la campagne d’oxygène » et de créer une atmosphère préjudiciable au parti. Comparant une fois de plus le scandale des paris au « Partygate », il a souligné le potentiel destructeur de ces actions pour les efforts du parti.