togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Mali : Inquiétudes après l’enlèvement Yeri Bocoum par des hommes non identifiés

Mali : Inquiétudes après l'enlèvement Yeri Bocoum par des hommes non identifiés

 

Une coalition d’opposants au Mali, la « Synergie d’action pour le Mali », a exprimé mercredi son inquiétude concernant l’enlèvement de l‘activiste Yeri Bocoum, survenu après qu’il a filmé une manifestation à Bamako. La coalition, formée de 30 partis et organisations d’opposition, a dénoncé cet acte dans un communiqué, qualifiant l’incident de « chasse aux sorcières » contre les organisateurs de la manifestation.

Lire aussi : Burkina Faso : Mousbila Sankara, l’oncle de Thomas Sankara libéré

La « Synergie d’action pour le Mali » avait organisé une protestation le 7 juin pour dénoncer les coupures d’électricité qui affectent gravement l’économie du pays. Cependant, le rassemblement n’a attiré qu’un petit groupe de personnes. La junte militaire au pouvoir depuis 2020, connue pour museler les voix critiques, avait déjà interdit en mars les activités de cette coalition à Bamako, citant des « menaces de troubles à l’ordre public ».

GPo4nKRXQAA90a3

Yeri Bocoum a été enlevé par des individus non identifiés après avoir diffusé des images du rassemblement. Cet enlèvement s’inscrit dans une série d’actes répressifs où plusieurs dissidents ont été enlevés et détenus secrètement avant d’être soit présentés à la justice, soit relâchés.

Depuis le coup d’État de 2020, les expressions d’opposition sont devenues rares au Mali. La junte utilise des mesures répressives et appelle à l’unité nationale pour étouffer toute critique. Le pays traverse une crise sécuritaire et politique profonde depuis 2012, exacerbée par le terrorisme, les violences des groupes armés et les revendications indépendantistes dans le nord du pays.