togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Le nouveau portrait du roi Charles a été vandalisé

Le nouveau portrait du roi Charles a été vandalisé

Des militants de l’ONG britannique Animal Rising ont vandalisé le nouveau portrait officiel du roi Charles III, réalisé par l’artiste Jonathan Yeo, pour protester contre la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA). L’incident s’est déroulé mardi à la galerie Philip Mold à Londres, où le tableau était temporairement exposé.

Les activistes d’Animal Rising reprochent à la RSPCA, parrainée par le roi Charles, de ne pas remplir efficacement son rôle de protection animale. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit deux militants entrer dans la galerie et vandaliser le tableau en recouvrant le visage du roi avec une photographie de Wallace, personnage de la franchise d’animation « Wallace et Gromit », accompagnée d’une bulle de dessin animé disant « Pas de fromage, Gromit ».

Lire aussi : Mali : Inquiétudes après l’enlèvement Yeri Bocoum par des hommes non identifiés

Le tableau de Jonathan Yeo représente le roi en uniforme des Welsh Guards, sur un fond écarlate. Commandé par la Drapery Company, il avait été exposé à leur siège avant de rejoindre la galerie Philip Mold.

Animal Rising a publié un rapport vidéo de huit minutes pour appuyer ses accusations contre la RSPCA, affirmant avoir trouvé des cas de maltraitance animale dans plus de 40 fermes approuvées par l’organisation. Selon le groupe, la RSPCA n’assurerait pas une protection adéquate des animaux dans les fermes et accorderait son approbation à des pratiques cruelles.

19319938

Chris Packham, président de la RSPCA, a exprimé sa profonde inquiétude face aux images révélées par Animal Rising, déclarant : « J’ai trouvé ces images extrêmement difficiles à regarder. Honnêtement, cela m’a donné la nausée. La souffrance animale, c’est la souffrance partout où elle se produit, et lorsqu’elle se produit dans votre propre jardin – alors que c’est vous qui devriez être celui qui l’empêche cela fait encore plus mal. »

Ce n’est pas la première fois qu’Animal Rising s’en prend à la royauté. En août dernier, des militants avaient volé des agneaux sur la propriété du roi Charles. De plus, en juillet 2023, des écologistes avaient vandalisé un autre portrait du monarque à Édimbourg, en signe de protestation contre les projets pétroliers et gaziers soutenus par le gouvernement écossais.

L’acte de vandalisme récent d’Animal Rising s’inscrit dans une série d’actions visant à dénoncer ce qu’ils considèrent comme une complicité des autorités et des organisations officielles dans la maltraitance animale.