togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Pêche illicite : L’Union européenne adresse un avertissement formel au Sénégal

Pêche illicite : L'Union européenne adresse un avertissement formel au Sénégal

l’Union européenne a adressé un avertissement formel, ou « carton jaune », au Sénégal en raison de pratiques de pêche jugées illicites. Cet avertissement intervient alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Sénégal doit expirer en novembre 2024. Le geste marque une réaction forte quelques semaines après que le nouveau ministère de la Pêche a publié la liste des bateaux autorisés à pêcher dans les eaux sénégalaises.

Selon l’UE, le Sénégal est identifié comme un « pays non coopératif » dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), en raison de « plusieurs années de lacunes et d’un manque de coopération ». Cet avertissement ouvre la voie à un dialogue, permettant aux nouvelles autorités sénégalaises de proposer des solutions pour remédier à ces problèmes.

Lire aussi : Soudan du Sud : L’UE réagit aux accusations de report des élections

Le « carton jaune » est un avertissement sérieux : un « carton rouge » pourrait suivre, entraînant une interdiction d’exporter les produits de la mer sénégalais vers l’Union européenne. Fatou Niang, vice-présidente du Groupement des armateurs et industriels de la pêche au Sénégal (GAIPES), affirme que cet avertissement confirme leurs doutes concernant les nouvelles immatriculations de bateaux ayant un passé de pêche INN. Ces navires, désormais présents sur les côtes sénégalaises, sont au cœur des préoccupations.

f3e9112 1716902155829 000 33nz6a2

En mai 2024, le gouvernement sénégalais a publié la liste des navires autorisés à opérer dans les eaux nationales. Adama Lam, également vice-président du GAIPES, considère cette publication comme un premier pas vers plus de transparence. « Les textes qui régissent notre pays ont été violés pour donner des licences, » dénonce-t-il. « Cette situation a créé une crise dans le secteur de la pêche. Les ressources ont été profondément atteintes par des bateaux qui n’avaient rien à faire dans notre pays. »

L’avertissement de l’UE est un signal fort indiquant la nécessité pour le Sénégal de renforcer ses efforts pour réguler la pêche et protéger ses ressources marines. Le gouvernement sénégalais devra prendre des mesures rapides et efficaces pour éviter une interdiction totale des exportations de produits de la mer vers l’Union européenne, une conséquence qui aurait des répercussions économiques significatives pour le pays.