togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

La Sierra Leone interdit les mariages forcés des enfants

La Sierra Leone interdit les mariages forcés des enfants

Le parlement sierra-léonais a franchi une étape majeure en adoptant une loi interdisant les mariages d’enfants, une pratique encore courante dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. En 2017, l’UNICEF rapportait que 800 000 filles étaient mariées en Sierra Leone, dont 400 000 avant l’âge de 15 ans. L’organisation précise également qu’un tiers des filles sont mariées avant d’atteindre 18 ans.

Ces mariages précoces ont de lourdes conséquences sur la vie des jeunes filles. Ils entraînent souvent un décrochage scolaire, des grossesses précoces, et privent les filles de leur enfance et de leur avenir. La nouvelle loi prévoit des peines sévères pour les auteurs de ces unions : au moins 15 ans de prison et une amende d’environ 2 000 dollars.

Lire aussi : Sénégal : Que retenir de la « Nouvelle Responsabilité » d’Amadou Ba ?

Cette législation a été saluée par de nombreuses organisations internationales, dont Save The Children, qui la considère comme une étape « historique ». Selon l’organisation, cette loi pourrait transformer la vie de milliers de jeunes filles en Sierra Leone, en leur offrant la possibilité de poursuivre leur éducation et de se développer pleinement sans les entraves des mariages forcés.

9 Year Old Boy Marries 62 Old Year Old Woman In South Africa

Le président Julius Maada Bio doit encore promulguer cette loi pour qu’elle entre en vigueur. Son approbation marquera la finalisation de ce bouclier législatif contre une pratique profondément ancrée dans certaines traditions locales, mais largement reconnue comme une violation des droits des enfants.

L’adoption de cette loi est un signal fort envoyé par la Sierra Leone à la communauté internationale, démontrant son engagement à protéger les droits des enfants et à promouvoir l’égalité des genres. Ce changement législatif s’inscrit dans une dynamique globale de lutte contre les mariages d’enfants, un combat essentiel pour le développement durable et le respect des droits humains.