togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

La Russie vise à éliminer la France de l’uranium nigérien

La Russie vise à éliminer la France de l'uranium nigérien

L’expulsion récente de la France du Niger, marquant une rupture spectaculaire avec un passé colonial long et complexe, a ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire géopolitique du pays. Suite à un coup d’État en juillet, qui a vu le renversement de son leader pro-occidental, le Niger a évincé les forces françaises et mis fin à un accord de sécurité décennal avec les États-Unis. Cette transition abrupte reflète une volonté croissante du Niger de réaligner ses alliances internationales et de réévaluer ses accords économiques et militaires.

Lire aussi :  » Le Niger n’a aucune responsabilité dans la crise avec le Bénin »

Le Niger a exprimé plusieurs reproches envers la France, reflétant une frustration croissante à l’égard de l’influence persistante de son ancien colonisateur. Ces critiques portent principalement sur la perception d’une ingérence continue dans les affaires internes du Niger et une certaine asymétrie dans les bénéfices économiques, en particulier dans l’exploitation des ressources naturelles comme l’uranium. Les autorités nigériennes reprochent à la France de favoriser ses propres intérêts économiques au détriment du développement local, ce qui a contribué à un sentiment de mécontentement populaire.

uranium

En outre, le soutien de la France au précédent régime, perçu comme non représentatif ou corrompu, a également alimenté des tensions, culminant avec l’expulsion des forces militaires françaises après le coup d’État, marquant ainsi une volonté manifeste du Niger de redéfinir sa souveraineté et ses alliances stratégiques.