togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Le Sénégal affiche son soutien à la Palestine sous la direction de Faye et Sonko

Le Sénégal affiche son soutien à la Palestine sous la direction de Faye et Sonko

Le soutien du Sénégal à la Palestine s’est intensifié avec l’arrivée au pouvoir du président Bassirou Diomaye Faye et de son Premier ministre Ousmane Sonko. Cette intensification s’est manifestée lors d’une marche pacifique organisée par l’Africaine de Médiation, de Gestion et de Règlement de Conflits (AMGRC) à Dakar, le 26 mai. La manifestation a rassemblé des centaines de participants vêtus de t-shirts blancs et de keffiehs palestiniens, scandant des slogans en faveur de la libération de la Palestine.

Cet événement, organisé en partenariat avec l’ambassade de Palestine à Dakar, visait à soutenir le peuple palestinien de Gaza, gravement affecté par les représailles israéliennes depuis le 7 octobre, suite aux attaques du Hamas. Les manifestants ont dénoncé les conséquences humanitaires désastreuses de ce conflit, évoquant un « génocide » ayant fait « 35 000 morts, 10 000 disparus, 80 000 blessés » et causé le déplacement de deux millions de personnes.

Lire aussi : Mali: Lancement de la construction de la plus grande centrale solaire du pays

Boucounta Diallo, avocat international et défenseur des droits humains, a critiqué l’impuissance des organisations internationales face à cette crise, soulignant le paradoxe d’Israël, premier État créé par une résolution de l’ONU, mais qui respecte le moins ces résolutions. Alioune Tine, fondateur d’Africajom et militant des droits humains, a appelé les États-Unis et l’Union européenne à intervenir fermement pour mettre fin aux violences à Gaza et en Cisjordanie, exprimant son indignation face aux victimes civiles, y compris les enfants.

1405154963stcivilesen

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a récemment réclamé des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés commis à Gaza. Cette démarche a suscité des réactions contrastées au niveau international, certaines nations européennes soutenant la reconnaissance de l’État de Palestine.

Alioune Tine a insisté sur la nécessité pour le Sénégal, en tant que président du Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, de renforcer ses efforts diplomatiques. Il a appelé à un plaidoyer international pour faire cesser les hostilités et assurer que les crimes commis ne restent pas impunis. Sous la direction de Faye et Sonko, le Sénégal s’engage à soutenir fermement la cause palestinienne sur la scène internationale.