togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Niger : Début du retrait des troupes Américaines

Niger : Début du retrait des troupes Américaines

Ce vendredi 7 juin à Niamey a marqué le début officiel du retrait des équipements et du personnel américain du Niger. Lors d’une cérémonie, le général Kenneth Ekman du ministère de la Défense américain et le chef d’état-major de l’armée de terre nigérienne, Mamane Sani Kiaou, ont annoncé qu’à ce jour, plus de 269 soldats sur les 946 présents ont déjà quitté le pays, emportant avec eux plusieurs tonnes de matériel.

Suite à la dénonciation des accords militaires par les autorités nigériennes, un accord pour ce retrait a été signé le 19 mai dernier. Selon cet accord, le dernier soldat américain devra quitter le Niger au plus tard le 15 septembre 2024.

Sur le tarmac de l’aéroport de la base militaire 101 de Niamey, un avion gros porteur C-130 est prêt à transporter du matériel, des tanks, des 4×4, et surtout des soldats quittant définitivement le Niger. Ces avions effectueront plusieurs rotations dans les jours et semaines à venir pour assurer le désengagement complet des forces américaines.

Lire aussi : Rwanda : L’opposante Diane Rwigara écartée de la course présidentielle

Le chef d’état-major de l’armée de terre, Mamane Sani Kiaou, a assuré que la sécurité des troupes américaines serait une priorité. L’accord entre Washington et Niamey prévoit des autorisations de survol et d’atterrissage ainsi que l’organisation des convois terrestres pour faciliter ce retrait.

niger usa p

Plus de 100 millions de dollars ont été investis à partir de 2016 pour équiper la base de drones 201 d’Agadez, située à près de 1 000 kilomètres de Niamey. Bien que non confirmé officiellement, il est probable que ces infrastructures soient rétrocédées au Niger, tandis que le matériel sensible, comme les ordinateurs, véhicules et armes, sera rapatrié aux États-Unis ou redéployé sur d’autres théâtres d’opération.

Ce retrait représente un immense défi logistique pour les troupes américaines. Pour respecter le délai de désengagement total d’ici au 15 septembre 2024, un renfort en personnel américain a été annoncé afin d’accélérer le processus.

Malgré la fin de leur collaboration militaire, Niamey et Washington continueront à coopérer dans d’autres domaines. Un nouvel accord avec l’agence de développement américain USAID est attendu dans les prochaines semaines, marquant un nouveau chapitre dans les relations bilatérales entre les deux pays.