togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

RDC : Le retour de Salomon Idi Kalonda, une figure de l’opposition au Sénat

RDC : Le retour de Salomon Idi Kalonda, une figure de l'opposition au Sénat

Salomon Idi Kalonda, figure de l’opposition en République démocratique du Congo, a fait un retour remarqué sur la scène politique après une période tumultueuse. Arrêté en mai 2023 pour « complot » contre l’État, Kalonda a été emprisonné dans la plus grande prison militaire du pays et jugé jusqu’en mars 2024. Sa libération conditionnelle pour raisons de santé l’a conduit à la Belgique, où il a poursuivi son traitement tout en continuant son engagement politique.

Malgré la distance, Kalonda a réussi à se faire élire sénateur. De retour à Kinshasa, il s’est présenté au Sénat le 5 juin 2024 pour son identification officielle, même si son avenir judiciaire reste incertain avec la reprise de son procès prévue pour début juillet.

Lire aussi : José Mourinho s’engage officiellement avec Fenerbahçe, son salaire dévoilé !

Dans une déclaration à RFI, Kalonda a évoqué les dures épreuves qu’il a traversées, affirmant qu’il n’était pas encore complètement rétabli et qu’il retournerait en Belgique pour continuer ses soins après l’agenda parlementaire. Il a placé son mandat sous le signe de la paix, soulignant la nécessité de surmonter les divisions internes du pays et de répondre aux souffrances de la population congolaise.

60b6816a 7c73 40be b8a2 9286093c20a6

Kalonda a également souligné l’importance de l’opposition dans une démocratie. « Un pays sans opposant, sans opposition, on ne peut pas appeler ça une démocratie », a-t-il déclaré, appelant à une reconnaissance de la valeur de l’opposition dans le paysage politique congolais.

Le retour de Kalonda au Sénat et ses déclarations reflètent la complexité de la situation politique en RDC, où les tensions restent vives et où l’opposition joue un rôle crucial dans le processus démocratique. Son engagement pour la paix et la justice sociale résonne avec les aspirations de nombreux Congolais, malgré les défis politiques et personnels auxquels il continue de faire face.