togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Sassou-Nguesso : Le président du Congo-Brazzaville reçu par Vladimir Poutine

Sassou-Nguesso : Le président du Congo-Brazzaville reçu par Vladimir Poutine

Le Président congolais Denis Sassou-Nguesso a pris une position audacieuse et significative en dénonçant les sanctions contre la Russie, qu’il considère comme un outil de néocolonialisme. Cette déclaration, faite lors de sa visite d’État à Moscou, marque une rupture claire avec la France, ancienne puissance coloniale du Congo.

Selon l’historien béninois Amzat Boukari-Yabara, cette prise de position est une manifestation de l’indépendance croissante de certains pays africains vis-à-vis de leurs anciens colonisateurs. En affirmant que les sanctions sont souvent utilisées comme un moyen de contrôle néocolonial, Sassou-Nguesso a mis en lumière un ressentiment partagé par de nombreuses nations africaines. « Il s’agit aussi pour un certain nombre de pays africains de rappeler leur solidarité historique avec Moscou et de dénoncer l’usage des sanctions dont eux-mêmes font souvent l’objet, comme étant un outil de néocolonialisme, » a déclaré Boukari-Yabara .

Lire aussi : L’ancien international Landry N’guemo des Lions indomptables est décédé à 38 ans, les faits !

Lors de sa rencontre avec le Président Vladimir Poutine, Sassou-Nguesso a salué la Russie pour son soutien dans la lutte anticoloniale, soulignant que les peuples africains continuaient de lutter pour leur libération effective. En qualifiant l’action de Moscou de « courageuse » face aux sanctions illégales, il a renforcé la solidarité entre les nations africaines et la Russie.

SASSOU

Cette démarche s’inscrit dans une dynamique où plusieurs pays africains cherchent à redéfinir leurs relations internationales, en se distançant des anciennes puissances coloniales pour établir des partenariats plus équilibrés. La position de Sassou-Nguesso résonne avec une volonté plus large de se libérer des entraves historiques et de forger une souveraineté politique et économique véritablement indépendante.

En somme, Denis Sassou-Nguesso, par son acte de défiance envers les sanctions occidentales contre la Russie, symbolise une quête africaine pour l’autonomie et la résistance contre le néocolonialisme. Cette position pourrait bien inspirer d’autres leaders africains à réévaluer leurs propres relations internationales et à affirmer leur indépendance.