togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Crise au Kenya : Le président William Ruto prêt à dialoguer !

Hausse des impôts au Kenya : Le président William Ruto prêt à dialoguer

Depuis près d’une semaine, le Kenya est le théâtre de manifestations massives contre la hausse des impôts proposée dans le projet de loi de finances publiques. Des milliers de jeunes à travers le pays ont exprimé leur mécontentement, accusant le gouvernement de renier sa promesse de réduire le coût de la vie.

L’administration du président William Ruto a défendu ces nouvelles taxes comme étant nécessaires pour stimuler une économie nationale lourdement endettée, pointant un taux d’inflation annuel de 5,1% en mai. Malgré cette justification économique, les manifestations ont gagné en ampleur après leur initiation à Nairobi le mardi 18 juin, se propageant rapidement sur les réseaux sociaux et dans tout le pays.

Lire aussi : La Sierra Leone interdit les mariages forcés des enfants

Les jeunes manifestants, principaux moteurs de cette contestation, ont exigé une réponse publique du président Ruto à leurs revendications pour engager un dialogue constructif. Un appel national à la grève a été lancé pour le 25 juin, marquant une intensification du mouvement de protestation.

MFRSJUG6ENIKRKT2TG6IDG6GTE 696x462 1

Bien que la plupart des rassemblements aient été pacifiques, des organisations telles qu’Amnesty International ont rapporté une répression violente par la police anti-émeute, entraînant l’arrestation d’au moins une centaine de manifestants. Deux autres personnes sont décédées des suites de blessures subies lors des affrontements, suscitant une indignation croissante au sein de la communauté internationale.

Face à cette crise sociale et politique, le président Ruto a déclaré sa volonté de dialoguer avec la jeunesse en colère. Cette ouverture au dialogue est perçue comme une tentative de désamorcer la tension et de trouver des solutions aux préoccupations soulevées par les manifestants.

La situation au Kenya reste tendue, avec des appels à la retenue de la part des autorités et des organisations de défense des droits humains pour éviter toute escalade de la violence. L’issue de cette crise dépendra largement de la capacité du gouvernement à répondre de manière adéquate aux demandes légitimes de la population tout en maintenant la paix et la stabilité dans le pays.