togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

La Chine met en garde contre le déploiement d’armes nucléaires en Corée du Sud

chine usa propal1

Pékin a mis en garde l’administration Biden contre l’envoi d’armes nucléaires dans la péninsule coréenne après qu’un rapport a suggéré que les États-Unis améliorent la dissuasion nucléaire contre la Corée du Nord.

Liu Pengyu, porte-parole de l’ambassade de Chine à Washington, a dénoncé cette suggestion dans une déclaration à Voice of America (VOA), affirmant qu’elle menacerait et saperait la paix et la sécurité régionales.

Dans le communiqué, Pengyu a déclaré que « si les États-Unis déploient des armes nucléaires tactiques dans la région Asie-Pacifique, ce sera une démarche dangereuse qui menacera sérieusement la sécurité des pays de la région et sapera la paix et la stabilité régionales ».

« Nous continuerons à gérer les affaires de la péninsule coréenne en fonction de leurs mérites et de notre propre position », poursuit le communiqué.

Le 29 mai, le sénateur américain Roger Wicker a publié un rapport promouvant « la paix par la force » via l’augmentation des armements nucléaires en Asie-Pacifique, en particulier en Corée du Sud, comme moyen de dissuasion contre la Corée du Nord.

Le sénateur américain du Mississippi, le républicain le plus haut placé au sein du comité des forces armées du Sénat américain, a identifié un « axe émergent d’agresseurs » qui « porte atteinte à nos intérêts » dans le monde entier.

Dans une déclaration publiée parallèlement au rapport, un porte-parole du sénateur Wicker a écrit que son analyse « conclut que pour faire face aux menaces mondiales actuelles et émergentes, le budget annuel de la défense doit atteindre cinq pour cent du produit intérieur brut (PIB) au fil du temps ».

Le rapport comprenait un ensemble complet de recommandations clés, y compris non seulement l’augmentation des achats de munitions, mais aussi « de nouveaux accords de partage nucléaire dans la région indo-pacifique et le redéploiement des armes nucléaires tactiques américaines dans la péninsule coréenne ».

Les commentaires de Pékin cette semaine interviennent moins d’un mois après que la Chine et la Russie ont fait un communiqué conjoint abordant les préoccupations de sécurité et les questions liées à l’armement nucléaire. Le Centre d’analyse de la politique européenne a qualifié l’accord d’« avertissement nucléaire ».

En réponse au rapport de Wicker, le département d’État américain a déclaré à Voa que les États-Unis « n’ont pas l’intention de déployer des armes nucléaires dans la péninsule coréenne ».

 

Lire aussi : La Russie promet plus de matériels et d’instructeurs au Burkina