togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

L’anciene ministre sud-africaine de l’Agriculture élue présidente de l’Assemblée nationale

L'anciene ministre sud-africaine de l'Agriculture élue présidente de l'Assemblée nationale

Ce vendredi marque un tournant majeur dans le paysage politique sud-africain avec la formation d’une nouvelle coalition gouvernementale. Cette alliance inédite réunit le Congrès national africain (ANC), l’Alliance démocratique (DA), l’Alliance patriotique et le Parti de la liberté Inkatha (IFP). Cette union surprenante entre des partis historiquement opposés vise à instaurer une gouvernance plus collaborative et inclusive.

Thoko Didiza, ancien ministre de l’Agriculture et membre éminent de l’ANC, a été élu président de l’Assemblée nationale. Forte de son expérience, notamment en tant que ministre des Travaux publics de 2006 à 2008, Didiza est bien équipée pour ce rôle crucial. Son élection est perçue comme une étape clé pour la stabilisation et l’efficacité de cette nouvelle coalition.

Lire aussi : Une très mauvaise nouvelle pour l’ancien président nigérien Mohamed Bazoum

La prochaine étape pour le Parlement est l’élection du vice-président. Les deux candidats en lice sont Vuyolwethu Zungula du Mouvement de transformation africaine (ATM) et Annelie Lotriet de la DA. Ce choix est essentiel pour garantir la stabilité et la cohésion de la coalition au pouvoir.

Les partis de la coalition, y compris l’ANC, la DA, l’Alliance patriotique et l’IFP, ont unanimement soutenu la candidature de Cyril Ramaphosa pour un nouveau mandat présidentiel. Le soutien consolidé pour Ramaphosa pourrait renforcer sa capacité à diriger et à implémenter les réformes nécessaires pour le pays.

Toutefois, cette nouvelle coalition n’est pas exempte de controverses. Des partis d’opposition contestent les résultats des élections, les qualifiant de « tout sauf libres et équitables ». Certains menacent même de boycotter le Parlement, mettant en lumière les tensions persistantes et les défis auxquels le gouvernement devra faire face.

La formation de cette coalition et l’élection de Thoko Didiza marquent des avancées significatives pour l’Afrique du Sud. La coopération entre ces divers partis offre l’espoir d’une dynamique politique renouvelée. Cependant, les tensions internes et les défis inhérents à cette nouvelle collaboration nécessiteront une gestion habile pour réaliser les objectifs de la coalition.